newsletter 186 - 11,7 teslas, record mondial de champ magnétique pour un aimant d’IRM du corps humain

11,7 teslas, record mondial de champ magnétique pour un aimant d’IRM du corps humain

Publié le mardi 3 mars 2020 |
L’aimant du projet Iseult, en installation à Neurospin (CEA Paris-Saclay), a atteint son champ nominal de 11,7 teslas (T) le 18 juillet 2019. Il s’agit d’un record mondial pour un aimant IRM humain corps entier, qui vient couronner des années de R&D, à la pointe de l’innovation dans le domaine des aimants supraconducteur. Au cours des prochains mois, les équipements nécessaires pour réaliser les images cérébrales seront installés autour de l’aimant ainsi que dans son tunnel central, pour en faire un scanner IRM humain capable de sonder le cerveau à des précisions jamais atteintes, au bénéfice de la recherche fondamentale, des sciences cognitives et du diagnostic des maladies neurodégénératives. 
En cours d’installation sur le site CEA Paris-Saclay depuis juillet 2017, le colosse magnétique de 132 tonnes est désormais pleinement opérationnel. Les équipes ont dû pour cela relever tous les défis que représente la mise en œuvre d’un tel équipement :  Connecter l’aimant aux équipements auxiliaires déjà installés et testés (usine cryogénique, alimentations électriques, système de contrôle-commande).  Atteindre une température homogène de 1,8 K : l’aimant doit être refroidi à 1,8 K (- 271 °C), température à laquelle l’hélium, son «liquide de refroidissement», est dans un état physique particulier, dit «superfluide». À ce niveau de température, le conducteur qui compose l’aimant (alliage niobiumtitane) n’oppose alors aucune résistance au courant électrique qu’il transporte, évitant ainsi toute dissipation du courant et tout échauffement : il est à l’état supraconducteur. 
   
Monter par palier pour atteindre 11,7 T1 :
Une fois le conducteur refroidi à sa température nominale, il a fallu ensuite injecter progressivement le courant dans l’aimant pour atteindre le champ magnétique prévu de 11,7 T. Cette « montée en puissance » s’est réalisée en plusieurs étapes, avec de nombreux essais électriques et magnétiques, ainsi que des tests des procédures d’arrêt d’urgence. En tout, 1 300 procédures prévues pour détecter l’apparition de défauts potentiels ont été testées.  Pour atteindre son champ magnétique nominal, l’aimant est alimenté par un courant de 1 500 ampères, et les bobines de conducteur sont en permanence refroidies par 7 000 litres d’hélium à l’état superfluide. Avec un champ magnétique de 11,7 T c’est un record mondial dans le domaine de l’IRM, et un record absolu avec ce type de matériau supraconducteur. La fabrication de ce prototype de 132 tonnes, de 5m de longueur pour 5 m de diamètre extérieur, et 90 cm de diamètre intérieur, aura demandé six ans dans les usines de Alstom –devenu GE– à Belfort ; et près de deux ans de travaux d’installation et de tests, pour arriver à sa mise en service opérationnelle. Au cours des prochains mois, de nombreux équipements seront ajoutés à l’aimant pour le transformer en appareil d’IRM à même de réaliser des images du cerveau de volontaires : bobines de gradients, antennes radiofréquences, lit patient, habillage extérieur.  
 
À propos du projet Iseult
Les neuroscientifiques ont voulu se doter d’un scanner IRM à 11,7 T afin de sonder le cerveau humain avec des qualités d’observation jamais atteintes, que ce soit au niveau de la résolution spatiale ou de la résolution temporelle, ou encore au niveau de la précision des images obtenues. Le projet Iseult est né au tournant du 21ème siècle avec l’objectif ambitieux de développer un aimant de très grande taille (90 cm d’ouverture) générant un champ magnétique de 11,7 T. Le projet a été porté conjointement par les chercheurs en neurosciences et des physiciens du CEA spécialistes des aimants à l’Irfu et de l’IRM à l’institut Joliot. La conception et la réalisation de cet aimant, cœur du scanner IRM, ont ainsi mobilisé les chercheurs et leurs partenaires – académiques et industriels – pour une livraison à Neurospin, sur le site du CEA Paris-Saclay, en mai 2017. 
Le projet Iseult s'intègre dans une coopération franco-allemande initiée en 2006. Il résulte d'une collaboration entre :   des partenaires industriels (Siemens Healthineers, Bruker Biospin, Alstom –intégré aujourd’hui à General Electric–, et Guerbet) ;  des partenaires académiques (l'Université de Freiburg, la Direction de la Recherche fondamentale du CEA) ;   

A la une

Publié le 03-01-2020 | A la une

 Le projet Dry To Fly, emmené par le groupe Mecachrome, a conçu un nouveau procédé d’Eco-Fabrication 3D imbricative et intelligente de pièces de grandes dimensions, à haute performance économique et environnementale. Cette avancée signe l’aboutissement du projet Dry To Fly, qui a reçu un financement à hauteur de 5 millions d’euros en tant que Projet de Recherche et Développement structurant pour la compétitivité (PSPC), dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré par Bpifrance pour le compte du Secrétariat général pour l’investissement. 

Actualités en France et dans le monde

Publié le 31-12-2019 | Actualités en France et dans le monde

 Tout comme le constructeur Citizen, qui place ce service au premier plan, Hestika France considère le SAV (Service Après Vente) comme un point crucial de son activité. Le spécialiste de la vente de machines-outils de tournage de précision a engagé de nouvelles démarches en 2017 afin d’améliorer ses performances et satisfaire les besoins de ses clients. Réactivité et polyvalence du SAV, formation des clients en maintenance, maintenance préventive : le succès est au rendez-vous.

Publié le 31-12-2019 | Actualités en France et dans le monde
Les quatre bases logistiques Leroy Merlin situées à Valence (26), Dourges (62), Réau (77) et Gennevilliers (92), s’équipent intégralement de chariots STILL. 
 Le déploiement initié en 2019 va s’étendre sur 3 ans pour atteindre à terme plus de 350 appareils.
Publié le 31-12-2019 | Actualités en France et dans le monde

En marge de la visite officielle en Chine du Président de la République, M. Emmanuel Macron, la Société des ingénieurs Arts et Métiers (Arts & Métiers Alumni)  a concrétisé la pérennité des relations franco-chinoises entretenues depuis trente ans déjà. La signature d’un partenariat inédit avec plusieurs des meilleures universités chinoises, lors du 37e Congrès, qui se tenait à Shanghai (Chine) en octobre dernier, a donné naissance à un réseau d’alumni franco-chinois de plusieurs centaines de milliers de membres. Une première en la matière. 

Publié le 31-12-2019 | Actualités en France et dans le monde

Le spécialiste des commandes numériques, des robots et des machines-outils va investir 100 M€ sur les trois prochaines années pour étendre son réseau de services et ses centres de formation en Europe, et répondre ainsi aux besoins de ses clients en matière de support et de services.

 

FANUC poursuit son implantation en Europe et consolide son réseau de ventes et de services. Pour mener à bien les nouvelles installations et agrandissements prévus sur plus de dix sites européens, la société d’automatisation a engagé un investissement de 100 M€ sur trois ans, un financement qui s’ajoute aux 100 M€ précédemment investis au cours des trois dernières années.

Produits nouveaux

Publié le 03-03-2020 | Produits nouveaux

R+L Hydraulics GmbH présente sa série élargie de réservoirs d'huile en fonte d’aluminium. Les réservoirs d'huile des tailles nominales NG 3,5 à NG 130 ont des capacités utiles de 3 l à 123 l. Ils se composent de fonte d’aluminium et, grâce à leur faible poids, ils sont facilement empilables. Outre leur capacité de refroidissement élevée, ils se distinguent par un bon rapport qualité/prix.

Publié le 31-12-2019 | Produits nouveaux

 Développement conjoint d’un nouveau système intégré • Des procédés de production plus flexibles et efficaces 
 
Siemens et Festo présentent un concept novateur de moteur linéaire ainsi que sa commande offrant une solution flexible et efficace pour toutes applications hautes cadences. Le concept Multi-Carrier-System (MCS) entièrement configurable développé conjointement par Siemens et Festo a été intégré au système de transfert TS2plus de Bosch Rexroth. Le MCS complète ainsi le système polyvalent de Bosch Rexroth réalisé à partir d’unités standardisées. L’utilisateur bénéficie des avantages respectifs des deux systèmes, qu’il peut combiner pratiquement comme il le souhaite afin de maximiser la flexibilité de ses processus. Ce concept ouvre de nouvelles perspectives dans des domaines comme par exemple l’assemblage ou la fabrication de batterie. 
 
Publié le 03-03-2020 | Produits nouveaux
L’aimant du projet Iseult, en installation à Neurospin (CEA Paris-Saclay), a atteint son champ nominal de 11,7 teslas (T) le 18 juillet 2019. Il s’agit d’un record mondial pour un aimant IRM humain corps entier, qui vient couronner des années de R&D, à la pointe de l’innovation dans le domaine des aimants supraconducteur. Au cours des prochains mois, les équipements nécessaires pour réaliser les images cérébrales seront installés autour de l’aimant ainsi que dans son tunnel central, pour en faire un scanner IRM humain capable de sonder le cerveau à des précisions jamais atteintes, au bénéfice de la recherche fondamentale, des sciences cognitives et du diagnostic des maladies neurodégénératives. 
Publié le 03-03-2020 | Produits nouveaux
Dixi Holding Le Locle SA et Aleva Neurotherapeutics SA ont fondé ADEPT Neuro SA une joint-venture dédiée au développement d’une nouvelle génération d’électrodes de Stéréo-Electro-Encephalographie (SEEG) permettant la localisation puis la thermo-coagulation des zones épileptogènes.

Salons et conférences

Publié le 15-02-2020 | Salons et conférences

CESI, réseau de 25 campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, a  inauguré  ce  14  octobre  2019  deux  nouveaux  bâtiments  dédiés  à  la  recherche  et  l’apprentissage de son campus de Nanterre, en présence de Muriel Pénicaud, Ministre du  Travail et Jean‐Marie Marx, Haut‐commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi.   

Publié le 03-03-2020 | Salons et conférences
Jeudi 5 décembre, la 4e édition des Journées Techniques organisées par Stäubli s’achevait à la Roche-sur-Foron (74). L’événement rassemblait l’ensemble des équipes Stäubli et plus de 70 acteurs de la filière robotique venus présenter leurs nouveautés et partager leurs expériences et leur vision de l’industrie. Un rendez-vous qui a largement séduit et qui s’impose comme une référence du savoir-faire français en matière de robotique et de connectique ; un concept qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. 
Publié le 06-03-2020 | Salons et conférences

GLOBAL INDUSTRIE 2020: du 9 au 12 juin : «Face à l'inquiétude - légitime - soulevée par la propagation du coronavirus Covid-19, le report de l'édition2020 du Salon Global Industrie est la seule décision qui s'impose.» a déclaré Sébastien Gillet, directeur du salon.
 

Vu pour vous

Publié le 31-12-2019 | Vu pour vous

Partenaire de premier rang dans les secteurs de l’aérostructure, des sièges pilotes et des fauteuils passagers Première classe et Classe affaires, STELIA Aerospace annonce l’ouverture d’un nouveau site d’assemblage au Portugal, afin de faire face aux enjeux de croissance et conforter sa position parmi les leaders aéronautiques. 

Publié le 31-12-2019 | Vu pour vous

Le Cetim, institut technologique labellisé Carnot, devient membre du groupe projet international UMATI (pour Universal MAchine-Tool Interface) dont l’objectif est de créer et diffuser un standard international de communication des machines-outils basé sur le protocole OPC UA. En collaboration avec le SYMOP, le Cetim a en effet souhaité être impliqué dans ce groupe pour mieux appréhender ce standard et anticiper ses futurs usages pour les industrielsde la mécanique. Un premier démonstrateur sera présenté sur Intercut 2020, fin janvier.

Publié le 31-12-2019 | Vu pour vous
CRYLA Group, spécialiste de l’industrialisation de solutions microtechniques pour des environnements 
exigeants, poursuit sa croissance externe et a intègré le 08 juillet dernier, la société MEGEP, experte en 
usinage et assemblage de pièces mécaniques complexes. 
Publié le 31-12-2019 | Vu pour vous

Universal Robots, fabricant danois de robots légers et pionnier du secteur de la robotique collaborative au niveau mondial accueille COVAL, fabricant, spécialiste et leader français dans le domaine de l'automation par le vide, dans son écosystème Universal Robots+.

 

Plus qu’un simple programme de partenariat, Universal Robots+ est une plate-forme d’applications et de solutions Plug&Play pour les robots collaboratifs Universal Robots accessible. Ces cobots, flexibles et légers, sont aptes à fonctionner dans n’importe quel environnement de production. Ils sont dotés d’une interface tactile très intuitive.

Mentions légales