Newsletter N°118 - Be connected !

Be connected !

Publié le vendredi 10 octobre 2014 |

Vous avez remarqué ? Pas moyen d'aller dans un magasin high-tech ou dans la boutique d'un opérateur de télécom sans tomber nez à nez avec des "objets connectés". Des montres, des casques, des bracelets qui suivent vos constantes physiques, des haut-parleurs, des trucs plus ou moins proches du n'importe quoi qui permettent, selon leur fabricant, de vous "connecter" à vos amis, à vos systèmes d'alarme et de vidéosurveillance, à votre réfrigérateur ou à je ne sais quel autre objet de votre quotidien susceptible de vous envoyer des informations qui vont vous faciliter la vie.

Fantastique ! Désormais, je peux savoir, en regardant ma montre ou un gros machin lumineux en plastique posé sur mon bureau, si ma maison est vide, si les enfants sont rentrés de l'école, si la télévision est allumée (vous remarquerez d'ailleurs que la dernière situation est souvent une conséquence de l'avant-dernière... mais je ne vous apprends rien), s'il reste des crèmes au chocolat dans le frigo (décidemment, que d'événements en chaîne...), si mes amis m'ont laissé un message pour la sortie de jeudi, si le colis que j'attends depuis plusieurs jours est enfin arrivé, si ma voiture manque d'huile, qui a gagné la dernière édition de The Voice... Le bonheur intégral : sur mon bureau, à mon poignet, sur ma table de nuit, dans ma salle de bain... je peux être connecté à tout !

Et avec mon usine ? Avec mes robots et mes machines-outils, je suis connecté ou pas ? Mais oui ! C'est le bonheur j'vous dis! Mon centre de tournage de dernière génération est désormais en mesure de m'envoyer des SMS quand il a besoin de moi, des rapports sur l'état d'avancement des ordres de fabrication, l'heure prévue de la fin de la série en cours, sa consommation d'énergie depuis le début de la journée... Et le moindre capteur installé sur ma ligne de production peut communiquer directement avec moi, via un Webserver ou autre chose. C’est l’usine du futur…

 Oui mais voilà, pour profiter de tout ça, il vaut mieux être un homo-connectus. Et moi, je ne suis qu'une version relativement récente de l'Homo-erectus, au mieux un homo-télésisionus et téléphonicus. Ma montre, ma voiture, ma maison, mon usine deviennent intelligentes, mais moi, je ne le suis pas plus qu'hier. Résultat, d'abord je n'ai guère d'idées sur les choses avec lesquelles il est utile, et encore moins préférable que je me  connecte. Et surtout, mon cerveau d'homo-normalus ne me permet pas d'ingurgiter, de traiter, d'analyser et de gérer toutes ces données en même temps.

C'est bien le souci. Parce que cette fameuse révolution numérique qui est en cours n'est pas prête de s'arrêter. Du coup, je ne serais pas étonné de me retrouver un jour complètement déboussolé en pleine rue, à ne plus savoir si mes amis ont assez d'outil de tronçonnage en magasin pour finir leurs pièces, si mes robots de packaging ont besoin de moi pour faire leurs devoirs, si ma box a bien enregistré le dernier épisode de mes plantes vertes préférées, si ma voiture m'aime toujours, et si je dois répondre favorablement à la demande de cette fraiseuse verticale qui veux être mon amie sur LinkedIn...

Ce jour-là, j’espère surtout ne pas m'apercevoir que je suis entouré de personnes aussi perdues que moi dans l'océan du Big Data !

Quelqu'un aurait-il une montre mécanique d'avant le 21e siècle à me prêter ? Je crois que cela me rassurerait...

A dans 15 jours.

Jean-Sébastien

A la une

Publié le 10-10-2014 | A la une

Vous avez remarqué ? Pas moyen d'aller dans un magasin high-tech ou dans la boutique d'un opérateur de télécom sans tomber nez à nez avec des "objets connectés". Des montres, des casques, des bracelets qui suivent vos constantes physiques, des haut-parleurs, des trucs plus ou moins proches du n'importe quoi qui permettent, selon leur fabricant, de vous "connecter" à vos amis, à vos systèmes d'alarme et de vidéosurveillance, à votre réfrigérateur ou à je ne sais quel autre objet de votre quotidien susceptible de vous envoyer des informations qui vont vous faciliter la vie.

Actualités en France et dans le monde

Publié le 10-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le premier bilan des organisateurs est très positif.

Publié le 10-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

A Château-du-Loir, le constructeur de machines japonais s'agrandit pour augmenter sa capacité de production.

Publié le 10-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

Les deux acteurs ont signé un accord de partenariat dans le développement du véhicule autonome et connecté Link&Go.

Publié le 10-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

Les deux organisations professionnelles viennent de publier un guide RSE destiné aux PME mécaniciennes.

Publié le 10-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

La plateforme présentée comme l'outil pour la Forge de demain vient d'être inaugurée.

Publié le 10-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

Mitsubishi France vient d’annoncer la nomination de Marc Pellegrinelli au poste de Directeur Général.

Produits nouveaux

Publié le 10-10-2014 | Produits nouveaux

Cette nouvelle version bénéficie de nouvelles fonctionnalités inspirées par les utilisateurs.

Publié le 10-10-2014 | Produits nouveaux

Les nouveaux modèles du fabricant se destinent à des applications industrielles de différents secteurs.

Publié le 10-10-2014 | Produits nouveaux

Le Français lance sa clé Traxx, une clé de serrage et de mesure de tension de serrage.

Publié le 10-10-2014 | Produits nouveaux

Le fabricant d'outils ajoute des barres de tournage à son système antivibratoire.

Salons et conférences

Publié le 10-10-2014 | Salons et conférences

Les 6 et 7 novembre 2014 au Bourget.

Publié le 10-10-2014 | Salons et conférences

Du 21 au 23 octobre à Toulouse.

Publié le 10-10-2014 | Salons et conférences

Les 15 et 16 octobre à Clermont-Ferrand.

Vu pour vous

Publié le 10-10-2014 | Vu pour vous

Deux entreprises suisses actives dans le micro-décolletage de haute précision ont regroupé leurs forces, car même si elles se trouvent en concurrence sur certaines pièces, elles sont très complémentaires dans leurs capacités. Un reportage de Karl Martin.

Mentions légales