Newsletter N°112 - Crée ton boulot vieux et tu ne seras plus chômeur !

Crée ton boulot vieux et tu ne seras plus chômeur !

Publié le jeudi 15 mai 2014 |

Rappelez-vous les mirobolants contrats de départ en préretraite dont nous avons tous été témoins un jour ou l'autre. Mais si, souvenez-vous de ces sémillants cadres qui partaient, à tout juste 52 ans et quelques mois passés, avec une bonne besace de milliers de francs (à l'époque) en attendant le déblocage de leurs droits à 60 ans. Des droits souvent sympathiques car nombre d'entre eux ayant commencé à travailler de bonne heure, leurs comptes débordaient de trimestres. Bien sûr, cela ne valait que dans les grandes entreprises qui en ont usé (qui a dit abusé ?) pour restructurer leurs équipes. Mais pourquoi je vous parle de ça, vous dites-vous ?

Eh bien, parce que je viens de découvrir une étude qui nous apprend qu'aujourd'hui un senior créateur d'entreprise sur 3 est demandeur d'emploi, que la tranche de plus 50 ans représentait en 2011 20% des créateurs d'entreprises… et autres données qui confirment que, passé cet "âge fatidique", ça continue à être dur d'intéresser un employeur. Trop cher, moins mordant que les petits jeunes, moins à la page sur les dernières technologies ! J'en entends qui disent :" mais que fais-tu de l'expérience, plumitif critique !" C'est bien ça le problème et il suffit de jeter un œil sur les annonces pour s'en convaincre : le top pour une entreprise aujourd'hui c'est un homme de 25 à 30 ans, 3 à 5 ans d'études après le bac et 10 ans d'expérience minimum. En gros, un génie qui a passé son bac à 14 ou 15 ans, fait math sup, math spé dans la foulée et une grande école d'ingénieurs pour couronner le tout, avant de prendre la direction d'une belle entreprise pendant 5 à 10 ans. Et ça, parfois, pour prendre la tête du service achat d'une PME ! Du coup, les jeunes diplômés qui ne sont pas dans ce schéma enchaînent stage sur stage et contrats plus ou moins longs et plus ou moins morcelés afin de constituer un puzzle d'expérience, tout ça pour accéder à un emploi "stable" entre 30 et 35 ans. Bon, c'est vrai, je caricature un peu. Mais si on rapproche ça du fait qu'en France à 55 ans on est bon à jeter aux orties (44.5 % de taux d'emploi contre 54 % dans l'OCDE) ça fait au mieux 80 "bons trimestres" pour la retraite. Mieux vaut ne pas trop compter dessus pour manger à sa faim et couler des jours heureux jusqu'à la fin de ses jours. Les résultats de l'enquête s'expliquent donc, et on est tenté de se dire que c'est une bonne chose parce qu'en vrai, à 50 ans on est pas foutu !

Pour autant, il existe quelques points qui laissent songeur. Les contraintes financières et familiales qui pèsent sur le senior créateur d'entreprise sont rarement compatibles avec le démarrage d'une activité. En effet, je connais peu de nouveaux chefs d'entreprise qui peuvent se verser un salaire dès le début et c'est plus "simple" lorsque l'on n'a pas une maison à rembourser et des enfants qui font des études supérieures ! En plus, c'est une période durant laquelle on ne compte pas ses heures…, et j'en passe. Autant d'arguments pour encourager les gens à le faire à 30 ans plutôt qu'après 50.

Bon, parlons des projets maintenant ! Ils ne sont pas tous de l'acabit de ventes-privées.com, il s'en faut de beaucoup. Il s'agit le plus souvent de rendre de menus services en vue de s'assurer un complément de revenu, parfois même au-delà de l'âge légal de la retraite, plutôt que de vraies pépites en mesure de propulser leur créateur dans la position de Jacques-Antoine Granjon qui avait 39 ans lorsqu'il a créé son entreprise.

Alors moi, l'étude, je l'analyse un peu différemment de son expéditeur : c'est que les pauvres types qui se retrouvent en fin de droits à 50 ans passés, aujourd'hui, ils créent une structure pour faire légalement des petits boulots que leurs aînés ont fait au noir pendant des années pour se payer matériel photo, voyages… et autres menus plaisirs pour occuper leurs "vieux jours".

Vincent Lebugle

A la une

Publié le 15-05-2014 | A la une

Rappelez-vous les mirobolants contrats de départ en préretraite dont nous avons tous été témoins un jour ou l'autre. Mais si, souvenez-vous de ces sémillants cadres qui partaient, à tout juste 52 ans et quelques mois passés, avec une bonne besace de milliers de francs (à l'époque) en attendant le déblocage de leurs droits à 60 ans. Des droits souvent sympathiques car nombre d'entre eux ayant commencé à travailler de bonne heure, leurs comptes débordaient de trimestres. Bien sûr, cela ne valait que dans les grandes entreprises qui en ont usé (qui a dit abusé ?) pour restructurer leurs équipes. Mais pourquoi je vous parle de ça, vous dites-vous ?

Actualités en France et dans le monde

Publié le 15-05-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le groupement remporte le second appel d'offres pour la construction et l'exploitation d'éoliennes au large de Noirmoutier, en Vendée, et du Tréport, en Seine-Maritime.

Publié le 15-05-2014 | Actualités en France et dans le monde

Cimlec Industrie (Groupe Gorge) créée sa nouvelle filiale Commercy Robotique, intégrateur de solutions robotisées.

Publié le 15-05-2014 | Actualités en France et dans le monde

La division solutions logistiques du Groupe Legris Industries renforce l’équipe de sa filiale russe, Savoye, créée au printemps 2013 et située à Moscou.

Publié le 15-05-2014 | Actualités en France et dans le monde

Lors de la 6ème édition des Trophées " Décision Achats " au pavillon Gabriel à Paris, devant un parterre de 400 acheteurs issus de grands groupes, Thésame s’est vu décerner le prix spécial pour son engagement en faveur de l'innovation auprès des PME.

Publié le 15-05-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le fabricant de systèmes de coupe plasma, laser ou jet d’eau, annonce deux modifications dans l’équipe de direction, prenant effet immédiatement.

Publié le 15-05-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le Groupe Figeac Aéro, partenaire de référence des grands industriels de l’aéronautique s’installe au coeur de l’industrie aéronautique américaine.

Publié le 15-05-2014 | Actualités en France et dans le monde

Au premier trimestre 2014, le Groupe Keyrus a réalisé un chiffre d’affaires de 40,8 millions d'euros, en hausse de 2,2 % par rapport au premier trimestre 2013. A périmètre et taux de change constants, la progression s’élève même à 3,5 %, tirée par les deux secteurs d'activité du groupe.

Publié le 15-05-2014 | Actualités en France et dans le monde

Haas Automation vient de publier la liste des lauréats pour l'Europe, suite à l'annonce faite à l'automne 2013 de la mise à disposition d'un fond de bourses d'études d'un million de dollars.

Produits nouveaux

Publié le 15-05-2014 | Produits nouveaux

Schaeffler propose des paliers sans entretien et extrêmement résistants conçus pour le domaine maritime.

Publié le 15-05-2014 | Produits nouveaux

Alicona lance la 5ème génération de son système 3D optique de mesure de forme et de rugosité.

Publié le 15-05-2014 | Produits nouveaux

Le nouveau transmetteur de pression PBM4 de Baumer offre une solution destinée aux applications hydrauliques à un prix attractif.

Publié le 15-05-2014 | Produits nouveaux

Seco a agrandi sa gamme de porte-outils Combimaster destinés aux applications de fraisage en offrant une technologie antivibratoire.

 

Salons et conférences

Publié le 15-05-2014 | Salons et conférences

C'est au Pavillon d’Armenonville qu'aura lieu cet évènement de prestige accessible à tous, le 17 mai prochain. Il est organisé par les élèves-ingénieurs de 3ème année auxquels l’École, l’Union des Élèves, la Société des Ingénieurs Arts et Métiers et la Fondation Arts et Métiers apportent leur concours et leur soutien.

Publié le 15-05-2014 | Salons et conférences

Dédié aux "Techniques de Coupe Innovantes et Procédés d’Usinage Intelligents" cet événement se déroulera les 4 et 5 juin prochains sur le campus de Metz des Arts et Métiers ParisTech.

Vu pour vous

Publié le 15-05-2014 | Vu pour vous

L’usinage de pièces de grandes dimensions est courant dans les industries aéronautiques et aérospatiales, et la précision des pièces destinées à être assemblées à une grande importance. Or, lors de l’assemblage de sous-ensembles d’un avion, les pièces et les composants fabriqués sur différents sites doivent pouvoir s’ajuster les uns avec les autres. Dominique Dubois, rédacteur en chef de TraMetal nous dévoile les fonctions mises au point par Heidenhain pour aboutir, dans ce contexte, à une production automatique sans opérations de reprise.

Mentions légales