Newsletter N°4 - Entrevue avec Mich Free, PDG de la place de marché MFG.com

Entrevue avec Mich Free, PDG de la place de marché MFG.com

Publié le mardi 23 septembre 2008 |

En 2006, la société américaine MFG.com a racheté et fusionné avec la place de marché européenne au service de l'industrie Sourcingparts. L'ensemble constitue désormais une place de marché dédiée à l'industrie présente en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Mitch Free, rencontré dans les locaux de sa filiale française, a bien voulu répondre à quelques questions afin de faire le point sur sa société et sa vision du sourcing industriel.

Qu'est-ce que MFG.com ?

MFG.com est une place de marché dédiée à l'industrie. C'est le point de rencontre de plus de 120000 membres, fournisseurs, ingénieurs et professionnels des achats du monde industriel qui l'utilisent pour gérer leurs processus d'approvisionnement et leurs appels d'offres de pièces sur plan ou standards. Les acheteurs lancent leurs appels d'o­ffres gratuitement. Les fournisseurs potentiels, quant à eux, paient une inscription annuelle pour participer aux échanges. Tous les membres peuvent ensuite bénéficier d'outils de Gestion des Relations Fournisseurs (Customer Relationship Management) et de Gestion des Relations Clients (Customer Relationship Management), de reporting, ou encore de gestion même du sourcing, avec la mise en place de workflows etc. Ces outils font l'objet de licences annuelles qui débutent à 2000 euros par an et montent jusqu'à 300000 euros par an pour certains très gros utilisateurs. Tous ces outils sont développés en interne par les équipes de MFG.

Le principe est de mettre en relation des acheteurs et des fournisseurs de qualité. Une des garantie de cette sélection passe par l'évaluation des utilisateurs réalisée sur la plateforme. Elle s'opère en deux temps : un premier niveau juge le sérieux de l'entreprise en observant la façon dont elle suit les règles de la plateforme. De cette façon, un fournisseur qui répond très systématiquement et rapidement aux appels d'offres sera mieux classé qu'un autre qui ne répond que de temps en temps. Les utilisateurs peuvent aussi s'évaluer les uns les autres. Un « mauvais » fournisseur ou un acheteur aux pratiques douteuses sera ainsi immédiatement mis en évidence.

Comment assurez-vous à tous de pouvoir lire les plans des acheteurs et, surtout, comment garantissez-vous la sécurité de ces échanges ?

Nous constituons une interface entre les clients et les fournisseurs de pièces. Pour que tout se passe sans encombre, tous les échanges sont standardisés et passent par le PDF 3D. Chaque fichier que propose un acheteur est ainsi automatiquement transformé dans ce format. Il est léger, lisible par tous en 2D comme en 3D et propose de nombreuses fonctionnalités en terme de sécurisation des données. Il est par exemple possible de limiter l'accès d'un fichier à certains utilisateurs, à certains moments de la journée, à un laps de temps donnée...

Les industriels n'ont besoin de fichiers natifs que lorsque l'offre est attribuée. Dans ce cas, si le client et le fournisseur ont des logiciels différents, nous leur proposons des services de transfert de fichiers selon tous les formats possibles

Que vous a apporté la fusion avec Sourcingparts ?

Une place de marché doit être là où sont les acheteurs. MFG s'est bien développé aux Etats-Unis. Nous y sommes désormais N°1 du secteur. Je cherchais donc depuis quelques temps à entrer en Europe. Plutôt que de repartir de zéro, il m'est paru plus judicieux de racheter un acteur en place. Le rachat de Sourcingparts a apporté à MFG une base d'utilisateurs, mais aussi une base technologique qui avait déjà intégré les aspects multidevises, multilingue et multiculturelle que doit impérativement présenter une plateforme globale. Les équipes de MFG.com ont quant à elles apporté leur expertise sur la façon de mener une place de marché complète. Désormais, l'outil en place fonctionne aux Etats-Unis, en Europe et en Asie.

Depuis, votre croissance est fulgurante...

La fusion a naturellement additionné les chiffres d'affaires des deux entités. Mais notre croissance est essentiellement organique. En 2007, notre chiffre d'affaires s'est élevé à 15 millions d'euros. Sur l'exercice 2008, nous avons atteint 23 millions d'euros. Et sur l'exercice en cours, nous espérons passer les 30 millions d'euros. Nous n'en sommes qu'au début... Le potentiel est très important à l'échelle de la production mondiale.

Nous voulons devenir la plateforme où les industriels du monde entier s'inscrivent pour trouver des fournisseurs ou proposer leurs services. Ce qui est important, au-delà du chiffre d'affaires, c'est donc le volume d'affaires réalisé au travers de la plateforme. Depuis 2006, nous sommes passés de 8 milliards de dollars échangés au travers de MFG à près de 40 milliards cette année.

Quelles tendances observez-vous dans le sourcing au niveau mondial ?

Il n'y a pas beaucoup de différences dans les besoins des acteurs asiatiques américains ou européens. En moyenne, pour les achats concernant du court terme et des produits soumis à une forte législation, les sourcings se font sur place en revanche les produits tels que les moules d'injections partent dans les pays à moindre coût de main d'œuvre. Ainsi, les Européens s'approvisionnent-ils massivement en Europe de  l'Ouest et de l'Est, et un peu en Afrique du Nord. Les américains réalisent leurs sourcings aux Etats-Unis, au Mexique et beaucoup en Chine. Cependant, une grande part des approvisionnements en Chine sont souvent liés à des produits destinés au marché chinois.

On remarque également que, même si la conjoncture économique est défavorable, les fournisseurs européens sont souvent déjà saturés et refusent des propositions. De la même façon, certains Chinois commencent à s'approvisionner au Vietnam car leurs capacités deviennent insuffisantes.

Nous jouissons de fait d'un point de vue très intéressant sur les échanges dans l'industrie. Pour faire profiter nos membres de cette expertise, nous avons créé un service Premium qui leur donne des tendances et les conseille sur certaines sources d'approvisionnement, en termes géographiques, plus disponibles que d'autres.

Le prix des échanges baisse-ils en passant par une plate-forme comme la vôtre ?

Il est clair que lorsque l'on arrive à mettre le bon fournisseur face au bon acheteur, les prix des prestations ont tendance à baisser. Mais cela ne signifie pas que les profits des deux acteurs diminuent. Bien au contraire. Notre outil n'est pas là pour faire baisser les prix coûte que coûte comme le ferait une enchère inversée. L'idée est de mettre en relation les bons interlocuteurs pour que chacun y trouve son compte. Nous avons tout intérêt à ce que les relations entre client et fournisseurs soient bonnes !

Comment comptez-vous vous développer ?

Nous investissons chaque année l'intégralité de nos bénéfices dans des développement et dans notre outils de travail. Tous les axes sont importants. Nous comptons ainsi nous étendre sur le plan géographique, notamment au Japon, en Amérique du sud, en Inde et en Afrique. Nous étudions tout particulièrement la façon dont nous pouvons nous adresser à ces nouveaux marchés.

Notre progression passera également par l'expansion de notre offre « produits ». Nous développons actuellement des outils de gestion interne des achats, la gestion de production, ainsi que des services aux utilisateurs dans le même esprit que Premium.

Enfin, nous allons aussi développer des marchés verticaux. Il existe quantité de marchés segmentés mais présents partout dans le monde qui ont les mêmes besoins que l'industrie manufacturière. En 2007, nous avons par exemple développé une offre dans le textile. Ce domaine fonctionne de la même façon que celui des pièces sur plan. Nous examinons comment nous pouvons adresser d'autres industries comme le médical. C'est un domaine pointu, très réglementé, où la qualité est très élevée et où les marges sont hautes. Et donc où les relations entre donneurs d'ordres et fournisseurs sont bonnes.

Des diversifications en vue ?

Nous sommes actuellement focalisés sur les pièces sur plan. Mais chaque produit est un ensemble de pièces sur mesure et de pièces standard. Depuis 2007, nous disposons d'outils pour aider les utilisateurs à s'approvisionnement en pièces standard et nous allons travailler ce domaine.

D'autres diversifications sont envisagées. C'est une évolution logique : quand un acheteur commande un moule, il est évident qu'il aura aussi très vite besoin d'autres pièces, et d'autres services : des matières premières, des outillages, des moyens de transport et de logistique, de packaging... Nous sommes conscients de cela et nous travaillons à de nouvelles fonctionnalités de noter plateforme dans ce sens.

La croissance du « on demand » est une autre piste à suivre. Il y a une tendance vers la personnalisation des produits. A l'avenir les industriels devront s'y adapter. Ils devront notamment faire de la customisation local tout en continuant certains sourcings globaux. Nous devrons les aider à organiser cela.

Quelle sera la première nouveauté à venir ?

Nous faisons évoluer en permanence notre plateforme et nos outils de travail. Par exemple, nous mettons très souvent à niveau nos serveurs à Atlanta et à Genève. Nous y avons par exemple intégré la technologie Akamai qui permet d'accélérer l'accès des utilisateurs à l'information. Dès le début de l'année prochaine, nous mettrons en marche une nouvelle application fondée sur une architecture orientée services (SOA). L'idée est d'offrir la possibilité aux utilisateurs d'adapter l'application à leur type de business et à leur situation géographique et, surtout, de leur permettre de créer des liens entre l'application MFG et leurs outils spécifiques (données financières, etc.).

Cette nouvelle interface prendra aussi plus en compte l'aspect multiculturel. Elle proposera aussi notamment aux utilisateurs de mettre en place un mini outil de PDM (product data management, gestion de données produit) pour gérer le cycle de vie de leurs pièces outsourcées.

L'avenir de MFG passe par le rachat par une grande société globale ?

L'entreprise appartient à un petit groupe d'actionnaires : moi-même, SourcingParts.com Fund, Bezos Expeditions, European Founders Fund et Fidelity Ventures & Fidelity Asia Ventures.

Nous avons beaucoup de propositions actuellement mais l'entreprise n'est pas à vendre. Nous préférons continuer à la développer pour devenir LA solution incontournable de l'industrie.

A la une

Publié le 22-09-2008 | A la une

Qui l'eut cru ? En pleine période d'incertitude en Europe et surtout aux Etats-Unis, deux salons majeurs de la machine-outil, l'AMB de Stuttgart et l'IMTS de Chicago, ont battu des records de fréquentation ! Le salon allemand, qui se déroulait du 8 au 13 septembre, a ainsi accueilli près de 80000 professionnels ; l'exposition américaine, plutôt boudées lors de ses dernières éditions, a  vu plus de 90000 visiteurs, du 9 au 13 septembre. C'est plus que l'édition de 2000, apogée de la grand-messe américaine !

Actualités en France et dans le monde

Publié le 18-09-2008 | Actualités en France et dans le monde

Selon le Symop, le syndicat des entreprises de technologies de production, " l'activité du deuxième trimestre est restée bien orientée dans la machine-outil par enlèvement copeaux, d'un niveau identique à celle de 2007. Forte en début de trimestre, elle conserve un bon trend d'affaires mais s'est légèrement calmée en juin. Les carnets de commandes restent toujours bien garnis, signe d'une demande soutenue. " Résultat, les délais de livraison s'allongent...

" D'une manière générale, l'activité des secteurs clients reste toujours dynamique à l'exception de l'automobile. Les équipementiers aéronautiques restent inquiets quant à la  politique des grands donneurs d'ordres en matière de relocalisation, ce qui entraine un décalage dans les projets d'investissement. Le niveau d'affaires dans l'automobile est toujours aussi faible en France mais semble stabilisé. Les industries mécaniques conservent un niveau d'activité très favorable." poursuit le syndicat.

Publié le 18-09-2008 | Actualités en France et dans le monde

Le centre d'usinage 5 axes horizontal NMH10000 DCG s'est vu décerner le prix des 38èmes "Machine Design Award" sponsorisés par le Nikkan Kogyo Shimbun et le Ministère de l'économie japonais. Ce prix annuel est décerné à des nouveaux produits industriels reconnus pour leur conception présentant un bon équilibre entre apparence, fonctionnalités, performances sécurité et couleur.

C'est la seconde fois consécutive que le constructeur de machines-outils gagne ce prix (le précédant avait récompensé le centre vertical MV5000 DCG). Celui-ci y voit d'ailleurs une reconnaissance de son travail sur la compacité de ses machines... Et compte bien développer d'autres modèles susceptibles de gagner une prochaine édition...

Publié le 18-09-2008 | Actualités en France et dans le monde

Le constructeur de machines allemand a vu son chiffre d'affaires bondir de près de 10% sur son dernier exercice (2007/2008), à 2,14 milliards d'euros. Selon Nicola Leibinger-Kammüller, son président, le groupe est également confiant à propos des 12 prochains mois, anticipant une hausse de ses ventes d'environ 5%. En effet, ses commandes ont augmenté de 5% par rapport à l'année précédente et se situent au même niveau que les ventes.

Le détail de ses résultats sur cet exercice sera dévoilé en octobre. Mais Trumpf explique d'ores et déjà ses bons scores par une conjoncture qui s'est maintenue l'an dernier et une forte demande en équipements industriels. Les ventes ont notamment été soutenues en Europe de l'Ouest (en Allemagne en particulier) et de l'Est.

A noter, le groupe compte pour la première fois de son histoire plus de 8000 employés dans le monde. 700 nouvelles embauches ont été effectuées l'an dernier, dont 270 en Allemagne.

Publié le 18-09-2008 | Actualités en France et dans le monde

Bosch Rexroth (5,4 milliards de chiffre d'affaires en 2007, 33000 salariés) compte racheter toutes les actions du suédois Hägglunds Drives AB, basé à Mellansel. L'accord a été signé cet été et n'attend plus que l'aval des autorités compétentes.

Publié le 18-09-2008 | Actualités en France et dans le monde

L'industrie européenne n'est pas à la fête, mais les secteurs de pointe sont en plein boum et sont à la recherche de nouvelles recrues. En effet, selon une étude réalisée par l'Institution of Engineering and Technology (IET) auprès de 400 entreprises du secteur « ingénierie et technologie » au Royaume Uni, 63% des entreprises interviewées prévoit d'embaucher cette année.

Une ventilation par secteur met en évidence une forte demande dans l'ingénierie civile (90%), l'énergie (78%), la défense et l'aéronautique (73%) mais aussi dans l'électronique l'électricité (respectivement 70 et 72%). Et si la majorité de ces recrutements concerneront des britanniques, les entreprises interrogées annoncent compter embaucher également des équipes dans l'Union Européenne, en particulier dans les nouveaux pays de l'Union.

Publié le 18-09-2008 | Actualités en France et dans le monde

Le groupe allemand connu dans la mécanique et la machine-outil pour posséder les roulementiers INA et FAG a lancé une OPA sur le fabricant de pneumatiques, lui aussi allemand, Continental, deuxième acteur du secteur en Europe. Son objectif : acquérir 49,99 % des actions pour les quatre prochaines années. Mission accomplie. Désormais, l'ensemble Schaeffler-Continental représente pas moins de 35 milliards d'euros et 200000 personnes. Ça donnerait presque le vertige...

Publié le 18-09-2008 | Actualités en France et dans le monde

Le fabricant d'appareils de mesure tridimensionnelle FARO et TeZet, spécialiste suisse des logiciels de mesure de tubes, ont conclu un partenariat afin de fournir des solutions complètes de mesure de tubes sur le territoire européen.

Concrètement, la solution logicielle de mesure de tubes TeZetCAD de TeZet sera ainsi intégrée aux ScanArm et le FaroArm de Faro. Cela permettra aux industriels qui plient des tubes de contrôler la qualité de ceux-ci et la reproductibilité du processus de cintrage en mode automatique. Auparavant, ils étaient obligés de numériser les tubes et de remonter « à la main » aux informations qui les intéressent. L'industrie automobile est clairement visée. Mais également toutes les entreprises qui veulent cintrer des tubes en se référant à un fichier numérique initial.

Publié le 18-09-2008 | Actualités en France et dans le monde

Le fabricant de sources laser germano-américain vient d'annoncer racheter 80% des parts du chinois Nanjing Eastern Laser Compagny Ltd (NELC).

L'opération, effectuée en deux temps (Rofin Sinar a d'abord repris 35,2% du capital auprès des actionnaires chinois de l'entreprise, puis 44,8% supplémentaires lors d'une seconde transaction avec SIDA, l'actionnaire américain de NELC), devrait être finalisée d'ici à novembre. Ces deux opérations sont autofinancées.

Produits nouveaux

Publié le 18-09-2008 | Produits nouveaux

Le PN COMPATTO du milanais Scaglia Indeva est un manipulateur pneumatique doté d'un bras vertical rigide, adapté aux applications dans des milieux de travail étroits et de faibles hauteurs.  Ce manipulateur permet une prise et un déplacement de pièces jusqu'à 100 kg à des vitesses inférieures à 0,5 mètre par seconde, avec une rotation continue autour de l'axe de la colonne. Le positionnement de son vérin assure un maintien constant de l'équilibrage de la charge et différents dispositifs de sécurité évolués interdisent toute chute de pièce, même lorsque l'alimentation en air est coupée (la pression de travail est fixée à 6,5 bar). En cas de manque de pression, l'outil de prise descend lentement jusqu'au sol. Ces manipulateurs peuvent être fixés sur une potence, au plafond ou sur un pont roulant. Ils répondent aux normes ATEX directives CE94/9 et leur niveau de bruit est inférieur à 70 dB.

Publié le 18-09-2008 | Produits nouveaux

Selon son fabricant Kabelschlepp, son faible poids et l'absence d'organe articulé réduit au minimum les efforts d'entraînement du porte câblesur la série Quantum, ce qui permet des accélérations jusqu'à 30g  pour des vitesses de fonctionnement pouvant atteindre 40m/s. Sa course régulière et sans vibration génère en outre un fonctionnement silencieux, de moins de 40dB et une durée de vie de plus de 25 millions de cycles. Enfin, l'absence totale d'effet polygonale sur la chaîne réduit les sollicitations mécaniques sur les câbles.

Publié le 18-09-2008 | Produits nouveaux

Le Système de bridage compact EH 2369 de Halder peut être utilisé sur pièces usinées ou non usinées, pour fixer les outils et dispositifs sur les tables machines, les plaques et pour fixer les outils sur les machines de moulage par injection... bref, dans presque touts les cas de bridage. Sa vis de serrage existe en deux modèles M12 ou M16 pour des forces de serrage de 15 kN avec couple de serrage de 45 Nm, ou de 25 kN avec couple de serrage de 75 Nm. Cette force de serrage est permanente sur l'ensemble de la plage de serrage grâce à ses rapports de levier constants. On notera que la courbure de son levier de serrage procure en outre une réserve de serrage.

Publié le 18-09-2008 | Produits nouveaux

3D Systems, vient d'annoncer la disponibilité immédiate du centre SLA iPro 9000, un nouveau système de stéréolithographie professionnel, pour la production de "pièces Pro" d'ultra haute définition à partir de sa gamme intégrée de plastiques brevetés Accura.

Selon le constructeur « cette nouvelle machine est conçue pour produire rapidement et économiquement des pièces plastiques résistantes, présentant un état de surface exceptionnellement lisse, des détails haute résolution, des arêtes haute définition et des tolérances qui rivalisent avec celles des pièces usinées ».

Publié le 18-09-2008 | Produits nouveaux

Parmi les nouveautés présentées par Haas sur le salon IMTS de Chicago, le centre d'usinage horizontal EC-550 dispose d'un volume de travail de 762x 863x 812 mm (30x34x32 pouces), d'un changeur de palettes de 550 mm, d'un porte outil de 50 et d'un changeur d'outil. La machine est disponible avec deux broches : une au couple important et tournant à 6000 tours par minute, l'autre tournant à 10000 tours par minute pour les travaux à haute vitesse. Elle assure des déplacements rapides à 18 mètres par minute.

Publié le 19-09-2008 | Produits nouveaux

Le groupe Hardinge a présenté les nouvelles machines de sa gamme de centres de tournage GS au salon de Chicago : les GS 200 MSY et GS 250 MSY. Positionnés entre les séries standard SV et les machines haute performance RS, ces machines sont destinées à l'usinage de pièces complexes en un seul serrage.

 

Salons et conférences

Publié le 18-09-2008 | Salons et conférences

A l'occasion de la présidence française de l'Union Européenne, le GFI et Mecafuture organisent la conférence Manufuture 2008, les 8 et 9 décembre à Saint-Etienne, sous le haut patronage de Madame Christine Lagarde, ministre de l'Economie, des Finances et des Entreprises.

Pour cette édition 2008 de la réunion de la plateforme technologique européenne, trois grands thèmes sont retenus : l'implication croissante des régions dans le soutien de la R&D industrielle, l'implication nécessaire des PME dans l'organisation de la R&D pour l'industrie manufacturière et l'obligation d'une organisation en réseau à tout les niveaux (laboratoire, entreprises, régions...).

Pour la première fois, cette conférence se prolongera (le 10 décembre) par une convention de projets où les porteurs de propositions de projets européens pourront rencontrer leurs partenaires européens. Les organismes français et européens qui aident au montage de projets de R&D européens, comme Oseo ou les Instituts Carnots, seront également présents.

 

Publié le 18-09-2008 | Salons et conférences

 

L'industrie de précision (usinage, décolletage, micromécanique, etc.) fait face à une grave pénurie de main d'œuvre. Les besoins nationaux sont estimés à 10000 personnes par an sur les 10 prochaines années, dont 1500 par an en Haute-Savoie. Pour tenter d'inverser la tendance et de faire naître l'intérêt auprès des jeunes générations, le CFAI Formavenir organise le « 1er RDV de la productique mécanique et de l'apprentissage », le 23 octobre prochain, de 15h à 19h, dans ses locaux de Cluses.

Cet événement qui vise à organiser une rencontre entre professionnels de l'industrie de précision et collégiens et lycéens est organisé en partenariat avec Damau Machines-outils, Depery-Dufour, Dormer, Huron et Sandvik Coromant.

Le Centre de Formation des Apprentis de l'Industrie de Haute-Savoie, implanté à Cluses et à Thyez, forme chaque année plus de 200 jeunes de 15 à 25 ans aux métiers de l'industrie par l'apprentissage, dans 7 domaines d'activité parmi lesquels l'usinage et le décolletage.

Publié le 18-09-2008 | Salons et conférences

Quels sont les moyens dont disposent les industriels pour concilier contraintes techniques, réglementation, maîtrise des consommations d'énergie, éco-conception et respect de l'environnement ? La prochaine édition du congrès international Cleanmeca qui se déroulera les 14 et 15 octobre 2008 au Cetim de Senlis, tentera d'apporter des réponses.

Ces deux journées auxquelles devraient participer pas moins de 400 personnes seront divisées en différentes parties :

  • Enjeux des écotechnologies
  • Substituer pour écoproduire: mise en forme, dégraissage, nettoyage, revêtements de surfaces
  • Des technologies propres pour des pièces propres: la propreté des pièces, bilan carbone, clé d'entrée à l'écoconception?
  • Moins polluer pour mieux dépolluer: impact des substances sur le milieu naturel
  • Les écotechnologies vers le futur

Pour avoir des informations ou s'inscrire, rendez-vous sur www.cleanmeca.org.

Publié le 18-09-2008 | Salons et conférences

La 24ème édition de l'exposition japonaise de la machine-outil, la Jimtof, se déroulera cette année du 30 octobre au 4 novembre au centre d'exposition Tokyo Big Sight.

Au programme, un peu plus de 47000 mètres carrés d'exposition (sur un total de 85000), et près de 600 exposants venus présenter leurs dernières nouveautés dans différents domaines : l'enlèvement de copeaux, le formage, l'abrasion, et les outils associés, mais aussi les technologies de mesure et de contrôle, les commandes numériques et les logiciels de CFAO...

En marge du salon se tiendra également la treizième « International machine-tool engineers' conference » (conférence internationale des ingénieurs de la machine-outil), les 31 octobre et premier novembre. Le thème du rassemblement cette année : « les machines multiaxes et multitâches pour mener l'innovation dans les moyens de production (Monozukuri en japonais...) ». Enfin, durant toute la durée du salon, une exposition permettra aux visiteurs de découvrir les derniers résultats des universités et centres de recherche nippons dans la machine-outil.

Vu pour vous

Publié le 23-09-2008 | Vu pour vous

En 2006, la société américaine MFG.com a racheté et fusionné avec la place de marché européenne au service de l'industrie Sourcingparts. L'ensemble constitue désormais une place de marché dédiée à l'industrie présente en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Mitch Free, rencontré dans les locaux de sa filiale française, a bien voulu répondre à quelques questions afin de faire le point sur sa société et sa vision du sourcing industriel.

Mentions légales