Newsletter N°120 - La micro-mécanique en pleine forme

La micro-mécanique en pleine forme

Publié le jeudi 6 novembre 2014 |

Attraction et centre de gravité de l’exposition, le zoom, très visité, était un véritable gisement de pépites technologiques, immédiatement exploitables pour la plupart. Certaines d’entre-elles sont appelées à faire grand bruit, y compris dans notre vie quotidienne. De nombreuses conférences techniques ont développé certains concepts pour les spécialistes, très attentifs.

Avec, pour la première fois exposé sur un salon, le cœur artificiel de Carmat, et, en première mondiale, la mini-ligne de production du consortium japonais DTF, le zoom disposait de deux ténors mais il y avait bien d’autres produits étonnants, comme Dexterité Surgical, déjà cité dans nos colonnes.
 

LI-FI haut-débit

L’Institut Carnot CEA-Leti et la société LUCIOM, qui développe la technologie VLC (visible-light communication) avec les LED (light-emitting diodes), annoncent la sortie prochaine d’une version haut-débit du Li-Fi. À l'aide de cette technologie, LUCIOM souhaite proposer des produits light-fidelity (Li-Fi) haut débit bi-directionnels, attendus pour la moitié de l’année 2015 et parmi les premiers du genre, pouvant fonctionner avec différentes sources d'éclairage à LED ainsi que sur les appareils portables.

Ces dernières années, la prédominance des LED sur le marché de l'éclairage a provoqué un engouement important pour les communications utilisant la lumière visible. Ces sources d'éclairage ont pénétré rapidement le marché et sont peu onéreuses, ce qui permet au Li-Fi (transmission d’informations par l’éclairage) d'être plus efficace et économique que les communications classiques de radiofréquence (RF) sans fil (WiFi ou Bluetooth).

De plus, les LED étant modulables à de très hautes fréquences, et leurs oscillations étant invisibles à l'œil nu, elles permettent la transmission des données à très haut débit. Les smartphones et tablettes existants peuvent devenir des dispositifs Li-Fi grâce à un petit récepteur intégré sur la prise audio 3,5 mm (prise casque). Le récepteur étant peu encombrant, il s’intègre facilement sur les appareils, tout en laissant la prise audio accessible.

 

Un GPS fonctionnel, même en milieu fermé

En plus de la transmission de données, cette technologie permet d’utiliser les sources d'éclairage à LED comme une balise de positionnement : combinée avec les capteurs gyroscopiques présents dans les smartphones et les tablettes, elle permet de prévoir les mouvements entre les deux balises et fournit à l'utilisateur une position très précise. Les télephones peuvent communiquer avec les LED intelligentes à l'intérieur des bâtiments lorsque la technologie du GPS n'est pas disponible, en suivant les mouvements entre deux « balises ». Cette localisation peut également servir à fournir des services personnalisés supplémentaires ou des informations aux clients ainsi qu'aux responsables d'infrastructures. Le CEA Leti exposait également une puce RFID pour pneumatiques routiers, agricoles et de travaux publics. En l’associant avec un système de contrôle de pression des pneus, Michelin a lancé des pneumatiques poids lourds dits intelligents en 2013.
 

La ligne de production DTF

Déjà partiellement exposée sur le CTDEC, au moins pour le centre d’usinage, cette ligne complète de production créait sous les yeux ébahis des visiteurs des mini toupies qui étaient même testées sur piste avant validation. Un coup d’œil rapide faisait penser à un gadget. Une analyse minutieuse des nombreuses opérations depuis le brut laissait songeur. L'ensemble comprenait tournage, perçage, usinage, marquage, traitement galva, nettoyage, collage, en automatique et avec une haute précision, l’ensemble tenant sur une grande table et consommant autant qu’un sèche cheveux.

Cette ligne d’amitié DTF est née dans une vallée nipponne ressemblant beaucoup à la région de Besançon, voire à la vallée de l’Arve, nommée Suwa, et qui a subi une crise terrible avec l’arrivée des montres à quartz et des appareils photos numériques. Les entreprises locales survivantes, aidées au départ par le gouvernement avec un dispositif du type pôle de compétitivité, se sont mises à développer des micro-machines pour répondre à des demandes en micro-pièces pour le médical ou l'horlogerie. Petit à petit, l’idée de s’unir et de réfléchir au MONODUKURI, sorte de développement durable à la japonaise mais traduit dans les faits, s’est imposée.

Depuis les années 2000, le groupe DTF commercialise son concept de ligne de production modulaire, flexible et économie en énergie à l’étranger, avec un succès d’abord timide puis réel ces dernières années. Il serait donc temps de penser à des applications en France, d’autant que les gains de place au sol et d'énergie sont bluffants.

La rédaction a eu le plaisir de nouer un contact plus approfondi avec deux des acteurs japonais présents, Masahiko Hiraide, le président de HIRAIDE Precision, une des entreprises impliquée dans DTF et Yuichi Okazaki, directeur de recherches à l’AIST, l’institut ayant impulsé DTF. Sachant que la ligne de production exposée était un projet vieux de quelques années, qu’en était-il des travaux actuels ? (en fait le projet initial date de 1990).

Sans dévoiler les machines et résultats entrevus sur un ordinateur portable, les Japonais ont beaucoup évolué et sont capables de faire encore bien plus compact et efficace. Sur ces micro-chaînes de production, si vous avez besoin d’une zone climatisée ou blanche, il suffit de mettre l’équipement sous cloche en pression positive : les applications de production de MEM, de lentilles photo pour smartphones ou de lentilles pour endoscopes montrent la validité du concept pour des coûts très bas. Le lean machining en version micro commence à faire parler de lui en dehors de l’archipel. Un standard de communication commun entre toutes ces briques technologiques, venues d’horizons divers, a d’ailleurs bien aidé à ce décollage. La demande actuelle vise à établir ce genre de moyen de production au plus près de cabinets médicaux ou de cliniques, pour des productions à la demande en flux tendu.
 

Le club Laser et Procédés largement représenté

Sous l’ombrelle du CLP, les visiteurs pouvaient trouver un concentré de l’offre hexagonale en sources lasers et leurs applications, ce qui a été très apprécié par nombre de visiteurs, notamment étrangers. Citons Alphanov, centre technologique expert dans le domaine des procédés industriels de micro-usinage laser permettant de percer, découper, marquer, graver, ablater ou texturer de nombreux matériaux.

Lasea, pour la soudure des plastiques, le marquage, le micro-usinage de haute précision et le traitement de surface laser, propose des expertises, des composants et systèmes, des solutions sur mesure et leur intégration. Cewac, centre de recherche appliquée, est spécialisé dans l’assemblage des matériaux métalliques (soudage laser, laser hybride, FE, FSW...) Il propose des services tels que : conseils, études, recherche et développement, conception, contrôles.

LASER CHEVAL, concepteur de solutions laser, propose des prestations en micro-usinage, marquage, micro-soudage, découpe fine et perçage. Il répond aux exigences des domaines horloger, médical, automobile. GF Machining Solutions fournit des machines d’électro-érosion et de texturation laser en 3D de 3 à 5 axes, des centres de fraisage à haute vitesse et haute performance, services, pièces détachées, consommables et solutions d’automatisation.

OPTOPRIM est fournisseur de systèmes de déplacements motorisés de haute précision pour le micro-usinage laser, de sources lasers et de têtes de déflexion pour le marquage laser. GM PROD, société leader pour la fabrication additive de pièces de précision métalliques, réalise directement votre pièce à partir de sa représentation numérique 3D. PRECITEC développe depuis plus de 30 ans des têtes de focalisation pour équiper les machines de soudage et découpe laser ainsi que de nombreux systèmes pour le contrôle qualité et la mesure optique. ILS fournit des solutions industrielles intégrant des sources laser continues ou pulsées : UV, YAG, Diode et CO2, nano, pico et femto pour des applications de micro usinage, marquage et gravure profonde 3D, soudage, perçage, découpe, brasage. QiOVA innove et fournit des solutions de marquage laser pour la traçabilité permettant l’inscription et la relecture industrielles à très haute cadence, d’informations identifiantes et /ou authentifiantes à différentes échelles de tailles dans la masse ou en surface de nombreux matériaux.

Depuis plus de 30 ans, IREPA LASER développe des procédés laser et des solutions sur mesure pour ses clients industriels (soudage métallique et plastique, texturation, fabrication additive, traitements de surface). TROTEC Laser, fabriquant de machines laser, propose une large gamme de Plotter et Galvo, CO2 ou fibré pour tous travaux de marquage, gravure et découpe, sur le Plexiglas, bois, métal, aluminium, cuir, plastique. ISP SYSTEM, expert en micro nano-positionnement (actionneurs, positionneurs), optique active (miroir déformable) et machines spéciales de brasage ou frittage laser, offre des solutions innovantes et économiques.
 

Les logiciels en force

Trois des principales marques du groupe Vero Software présentaient leur nouvelle version à Micronora. Edgecam, VISI et WorkNC de Vero Software y exposaient les nouveautés et améliorations de leurs nouvelles versions : Edgecam R22014, VISI V21 et WorkNC V23. Vero Software, récemment acquis par le Groupe Hexagon AB, fournisseur mondial de premier plan de solutions de conception, de mesure et de visualisation, a vu sa position de leader confirmé selon le récent rapport d'analyse des parts de marchés des solutions FAO de CIM Data avec plus du double de licences installées par rapport aux autres acteurs du marché de la FAO. Nous reviendrons dans le numéro 171 sur les nombreuses nouveautés de ces trois produits. CGTECH a de même intégré un logiciel d’UTC, PromptFM qui dope sa productivité de façon étonnante. A suivre de près.

Retrouvez cet article dans le numéro 170 de Tramétal.

A la une

Publié le 06-11-2014 | A la une

Le quotidien Libération relate, dans son édition en ligne du 4 novembre, les arnaques dont sont victimes plusieurs entreprises industrielles. Et non des moindres. Qu'on en juge : Michelin s’est fait dérober 1,6 million d’euros via une escroquerie aux faux ordres de virement. Le quotidien rapporte que, « contacté par une personne se présentant comme le directeur financier d’un fournisseur, le géant du pneumatique a accepté, à sa demande, de diriger les virements destinés à sa société vers un nouveau compte en banque, tenu en République tchèque. «Cet homme connaissait parfaitement la procédure à suivre et la personne à contacter au sein du groupe Michelin pour pouvoir effectuer cette modification en toute discrétion», selon une source proche de l’affaire citée par le Parisien. »

Actualités en France et dans le monde

Publié le 06-11-2014 | Actualités en France et dans le monde

La plateforme de Saint-Priest s’inspire du centre de formation de l’entreprise situé à Saint-Denis (93). Elle entend former plus de 600 stagiaires par an aux différents process de l’usine du futur.

Publié le 06-11-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le Centre Technique des Industries Aérauliques et Thermiques, (CETIAT), et les laboratoires EMITECH intensifient leurs relations commerciales.

Publié le 06-11-2014 | Actualités en France et dans le monde

Cette opération complète son offre dans le domaine de la mesure optique.

Publié le 06-11-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le salon, qui s'achève demain, propose un focus sur l'impression 3D.

Publié le 06-11-2014 | Actualités en France et dans le monde

Effective depuis le 3 novembre, cette nomination le rattache à Linda Jackson, directrice générale de la marque Citroën.

Produits nouveaux

Publié le 06-11-2014 | Produits nouveaux

Cognex annonce une solution de vision industrielle complète facilitant le développement, le déploiement et la gestion d'applications 2D à plusieurs caméras, ainsi que celles en 3D.

Publié le 06-11-2014 | Produits nouveaux

Seco a récemment ajouté des nouvelles fraises hélicoïdales à sa gamme à surfacer-dresser Square T4-08.

Publié le 06-11-2014 | Produits nouveaux

Le distributeur, spécialisé dans les alliages de bronzes spéciaux à hautes caractéristiques techniques pour les usineurs, propose maintenant une gamme élargie de Cupro Aluminium.

Publié le 06-11-2014 | Produits nouveaux

Atlas Copco dévoile sa toute dernière gamme GA 90+-160 de compresseurs à vis lubrifiés.

Salons et conférences

Publié le 06-11-2014 | Salons et conférences

Du 25 au 28 novembre 2014, Francfort.

Publié le 06-11-2014 | Salons et conférences

Du 17 au 20 novembre 2014, Paris Nord Villepinte

Publié le 06-11-2014 | Salons et conférences

Du 18 au 21 Novembre 2014, parc des Expositions, Porte de Versailles, Paris.

Vu pour vous

Publié le 06-11-2014 | Vu pour vous

Micronora s'est achevé le 26 septembre dernier. L'occasion de revenir sur plusieurs innovations marquantes.

Mentions légales