Newsletter N°119 - Quand les constructeurs d’autos jouent avec les mots…

Quand les constructeurs d’autos jouent avec les mots…

Publié le jeudi 23 octobre 2014 |

Les voitures hybrides ultra sobres ont la cote. La preuve au dernier salon de l’auto de Paris, qui dévoilait cette année au public deux prototypes particulièrement intéressants sur ce point, l’une développée par PSA, l’autre par Renault, et affichant des consommations de respectivement 2 et 1 litres au 100 km. Ce n’est pas une première. De l’autre côté du Rhin, Volkswagen propose déjà au catalogue une XL1 qui ne consomme officiellement que 0,9 litre aux 100 km. Formidable, non ?

Non, non et non, ce n’est pas formidable. Pourquoi ? Parce que si la démarche est honorable, la façon, elle, est détestable. En réalité, qu’ils soient français ou allemands, les constructeurs nous prennent un peu pour des idiots sur ce point et n’hésitent pas à jouer sur les mots pour nous faire croire, à tort, qu’ils ont atteint l’objectif affiché : consommer moins de 2 litres aux 100 km avec une voiture commercialisable.

En effet, cette consommation aux 100 km ridiculement basse affichée est calculée… sur les 100 premiers kilomètres ! Sur ces fameux 100 kilomètres, une Eolab de Renault dont la batterie est chargée à bloc pourra rouler environ 66 kilomètres en mode électrique, sans consommer de carburant. Sur le reste de la distance, c’est le moteur thermique, qui avale 3,5 litres aux 100 kilomètres qui propulsera la voiture, consommant donc un petit litre pour arriver à destination. Mais si la voiture doit parcourir 200 kilomètres, elle parcourra toujours ses 66 bornes en électrique et 133 en mode thermique, consommant alors environ 4 litres d’essence. Sa consommation moyenne s’élèvera alors à… 2l/100 km. C’est peu, certes, mais c’est deux fois plus qu’annoncé. CQFD.

Je ne vise pas spécialement le constructeur au losange. Le calcul est le même pour tous ces modèles à la sobriété exemplaire, qu’il s’agisse de l’Eolab, du Cactus 2l/100 de PSA ou de la XL1 de VW : sur une distance de 600 kilomètres, toutes ces voitures consommeront au mieux 10% de moins (puisque pouvant rouler près de 60 kilomètres en mode électrique pour certaines) qu’un équivalent à moteur thermique. Je ne connais pas le détail des budgets de chacun des projets, mais c’est certainement beaucoup d’argent dépensé en développement et en communication pour un gain de 10%, non ?

Pendant ce temps, d’autres aspects de la conduite ne sont toujours pas pris en compte par les constructeurs. On croise ainsi toujours des gens adoptant des comportements insensés au volant. Hier encore, j’ai pour ma part croisé un type qui conduisait avec –promis, c’est vrai – une cigarette électronique dans une main, un téléphone dans l’autre et un casque audio sur les oreilles ! Pas étonnant qu’il n’ait pas réagi à mes appels de phare pour lui signaler qu’il roulait en plein milieu d’une route à deux voies en zone urbaine ! Et pour être juste, sachez que les conducteurs de 2 roues ne font pas mieux. J’en ai récemment croisé un en train d’écrire un SMS en roulant sur l’A86. Pas mal, non ?! Je vous passe tous ceux qui, pressés, énervés, irrités (et ils en ont le droit, après tout), prennent, consciemment ou pas, des risques inutiles pour gagner – ou plutôt ne pas perdre - deux ou trois minutes sur leur trajet…

Tiens, ça m’énerve, je rentre chez moi ! Je suis en colère, j’aurai peut-être un accident, mais ce n’est pas grave. Si je casse ma voiture, ce sera l’occasion de la remplacer par un modèle hybride qui ne consomme pas beaucoup d’essence. Au pire, je continuerai à conduire comme un c.., mais j’économiserai de l’essence.

Jean-Sébastien

A la une

Publié le 23-10-2014 | A la une

Les voitures hybrides ultra sobres ont la cote. La preuve au dernier salon de l’auto de Paris, qui dévoilait cette année au public deux prototypes particulièrement intéressants sur ce point, l’une développée par PSA, l’autre par Renault, et affichant des consommations de respectivement 2 et 1 litres au 100 km. Ce n’est pas une première. De l’autre côté du Rhin, Volkswagen propose déjà au catalogue une XL1 qui ne consomme officiellement que 0,9 litre aux 100 km. Formidable, non ?

Actualités en France et dans le monde

Publié le 23-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le constructeur de machines-outils s’associe avec l’avionneur pour proposer une solution de soudage par friction/fusion.

Publié le 23-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

La filiale du groupe Gorgé et le CEA-Liten vont développer les technologies d’impression 3D de demain.

Publié le 23-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

L’éditeur lyonnais vient d’inaugurer ses nouveaux locaux qui regroupent ses 350 collaborateurs présents à Paris.

Publié le 23-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le constructeur de machines allemand a vu son résultat d’exploitation bondir de 61% sur son dernier exercice.

Publié le 23-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le démonstrateur développé par le Cetim valide la possibilité de formage à chaud, sur un outil à suivre, de pièces en aluminium à une cadence de 30 coups/min.

Publié le 23-10-2014 | Actualités en France et dans le monde

Des industriels se mobilisent, en concertation avec la PFA et l’UIC pour lancer ensemble le projet Fibre Optimisée et Réaliste de Carbone Economique.

Produits nouveaux

Publié le 23-10-2014 | Produits nouveaux

Sa dernière création, le pistolet de marquage e1 p63c, va rendre le marquage plus performant et le travail plus confortable.

Publié le 23-10-2014 | Produits nouveaux

Ses lubrifiants compatibles alimentaires améliorent la sécurité et la fiabilité des équipements.

Publié le 23-10-2014 | Produits nouveaux

Rofin propose un procédé « révolutionnaire » pour ce type d’applications.

Publié le 23-10-2014 | Produits nouveaux

Hexagon Metrology lance DataPage+ 5.0 pour contrôle de processus statistique (SPC).

Salons et conférences

Publié le 23-10-2014 | Salons et conférences

Du 4 au 7 novembre, Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.

Publié le 23-10-2014 | Salons et conférences

Du 4 au 7 novembre, Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.

Publié le 23-10-2014 | Salons et conférences

Le 4 novembre au Palais Brongniart, à Paris.

Vu pour vous

Publié le 23-10-2014 | Vu pour vous

Derrière la moto N°11 du team SRC Kawasaki alignée au départ des 24H du Mans Moto les 20 et 21 septembre dernier, c’est tout un groupe de PME françaises spécialisées dans l’usinage qui s'est engagé, bénévolement, pour fournir les pièces nécessaires à l’engin. Leur point commun : la passion, qui pousse à donner sans compter son énergie et son temps, pour le plaisir de participer à une belle aventure. Un reportage de Vincent Lebugle, pour le Journal de la Production.

Mentions légales