Newsletter N°106 - Riche, pour quoi faire ?

Riche, pour quoi faire ?

Publié le jeudi 6 février 2014 |

Quelqu’un peut-il m’expliquer la politique marketing de la Française des Jeux ? Parce que j’avoue que moi, je n’y comprends rien ! Vous avez vu leur dernière publicité ? On y voit un type qui vient au « bureau de réalisation des rêves » après avoir gagné le gros lot. Son rêve ? Aller sur une île déserte pour « vivre à poil ». Autrement dit, le gars qui a gagné des millions désire… ne rien avoir ! Même pas des fringues ! N’importe quoi…

Donc, la Française des Jeux (FDJ) cible des gens qui rêvent de gagner le gros lot pour faire des choses qui ne nécessitent pas d’être riche. Ben oui, parce que si le fameux millionnaire veut absolument aller jouer à Vendredi ou la vie sauvage loin de tout le monde, il n’a qu’à aller planter sa tente sur un petit îlet de quelques centaines de mètres carrés dans les Comores ou un autre endroit de ce genre où, certainement, faute d’eau potable et d’électricité, personne n’ira lui chercher des noises. Au pire, s’il veut absolument vivre nu sans être embêté, il peut aussi ramener la dite tente (ou louer un bungalow) dans un camp naturiste français. Ça ne lui coûtera certainement pas plus cher que ses économies actuelles. En plus, s’il négocie le télétravail avec son employeur, il pourra même continuer à bosser « à poil », puisque c’est son rêve.

A tout prendre, je préférais encore Brendon et Brenda, qui faisaient la promotion de Vegas, un autre jeu de FDJ, à la télévision il y a quelques années. « T’as raison Brenda, faut pas se laisser aller ! », lançait Brendon à Brenda, roulant avec sa Harley sur un tapis de marche devant son écran plat doré. Là, on voyait des gens qui ne savaient pas quoi faire de leur argent, mais qui rêvaient d’en avoir pour le dépenser.

Bref, on est bien d’accord que, désormais, la Française des Jeux cible, pour ses jeux d’argent, des types qui veulent gagner des millions pour réaliser des rêves déjà accessibles. Soit, en voyant cela, beaucoup de gens doivent se dire « si je gagnais, je ferais plutôt ceci et cela », mais avouez que ce genre de pubs ne pousse pas à s’identifier avec le personnage principal. A croire qu’ils n’ont pas envie qu’on joue !

Ce n’est pas possible, je dois me tromper. La FDJ est suffisamment riche pour se payer des pros du marketing ; ce message doit donc illustrer une évolution réelle de la société : les gens veulent gagner de l’argent mais rêvent secrètement de ne pas en avoir… Dans ce cas, je leur conseille un truc : aller travailler chez Foxconn, à Zhengzhou, en Chine. Récemment, un article dans Le Monde décrivait comment, là-bas, des centaines de milliers de personnes bossent toute la journée pour la finir lessivés dans des dortoirs communs, qu’ils louent une fortune, pour un salaire de misère dont il ne leur reste quasiment rien à la fin du mois. Le paradis des accros au dénuement, quoi… Tout cela pour que des types comme nous, ici, dépensent leur argent à s’acheter des iPhones hors de prix, en rêvant de vivre nus sur une île déserte… La vie est curieusement faite, non ?

A dans 15 jours.

Jean-Sébastien

A la une

Publié le 06-02-2014 | A la une

Quelqu’un peut-il m’expliquer la politique marketing de la Française des Jeux ? Parce que j’avoue que moi, je n’y comprends rien ! Vous avez vu leur dernière publicité ? On y voit un type qui vient au « bureau de réalisation des rêves » après avoir gagné le gros lot. Son rêve ? Aller sur une île déserte pour « vivre à poil ». Autrement dit, le gars qui a gagné des millions désire… ne rien avoir ! Même pas des fringues ! N’importe quoi…

Actualités en France et dans le monde

Publié le 06-02-2014 | Actualités en France et dans le monde

L’éditeur français vient d’annoncer la signature d’un accord avec Accelrys prévoyant l’acquisition de ce spécialiste des solutions de gestion du cycle de vie de l’innovation scientifique dans les domaines de la chimie, de la biologie et des matériaux, basé à San Diego.

Publié le 06-02-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le cluster et le pôle de compétitivité s’allient pour gagner en visibilité et se positionner notamment dans le contexte d’un marché ferroviaire en pleine expansion.

Publié le 06-02-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le spécialiste des pièces aéronautiques a enregistré de bons résultats sur son premier semestre 2013/2014.

Publié le 06-02-2014 | Actualités en France et dans le monde

La plateforme hydraulique de l'Institut de mécatronique UTC-Cetim a été inaugurée le 24 janvier.

Publié le 06-02-2014 | Actualités en France et dans le monde

Les deux entreprises vont mener conjointement des activités de marketing, de vente et de développement de produits afin de lancer une solution PLM-MES intégrée.

Publié le 06-02-2014 | Actualités en France et dans le monde

Le syndicat des technologies de production vient de dévoiler son point pour le quatrième trimestre 2013.

Produits nouveaux

Publié le 06-02-2014 | Produits nouveaux

Sa nouvelle imprimante 3D Objet500 Connex3 offre un réalisme des couleurs inédit.

Publié le 06-02-2014 | Produits nouveaux

Le spécialiste du marquage pour la traçabilité, élargit son offre laser en intégrant à sa gamme existante le laser vert, TG400.

Publié le 06-02-2014 | Produits nouveaux

Après le L Box, il lance XL-Box, une nouvelle station de marquage établi.

Publié le 06-02-2014 | Produits nouveaux

Le Beyond Shield de l’Américain fournit un système de serrage rigide dans l’usinage à haute performance de la fonte.

Salons et conférences

Publié le 06-02-2014 | Salons et conférences

Du 11 au 13 mars à Paris Porte de Versailles.

Publié le 06-02-2014 | Salons et conférences

Du 6 au 9 février à Lyon.

Vu pour vous

Publié le 06-02-2014 | Vu pour vous

Le dernier numéro de Trametal revient sur une tendance forte d’intégration du forage profond dans les plateformes d’usinage multifonctions et les contraintes associées. Extrait.

Mentions légales