newsletter 180 - Une vitrine pour les industries d'avenir

Une vitrine pour les industries d'avenir

Publié le jeudi 12 juillet 2018 |

L'économie tourne à plein régime, les exigences des clients prennent le dessus, la main-d'oeuvre devient une denrée rare. La balle est maintenant dans le camp des fabricants qui sont mobilisés pour relever les défis. AMB, l'exposition internationale de l'usinage des métaux, présente du 18 au 22 septembre des solutions innovantes allant de la mécanique classique à la numérisation pour l'industrie 4.0, notamment pour les secteurs en plein essor tels que l'industrie automobile, la construction mécanique, l'industrie électrique et métallurgique ainsi que pour tous les sous-traitants et équipementiers.

La tendance est aux centres d'usinage automatisés
 
En termes purement quantitatifs, bien sûr, l'industrie automobile domine. « Notre groupe réalise les deux tiers de son chiffre d'affaires avec les clients de l'industrie automobile et les équipementiers », déclare Markus Flik, le PDG du groupe Chiron. Néanmoins, ce constructeur de centres de fraisage/tournage vertical à commande numérique fournit également à l'industrie mécanique, aux fabricants de technique médicale et de précision ainsi qu'à l'industrie aérospatiale. La tendance générale est aux « centres d'usinage entièrement automatisés », poursuit Flik. Pour ne citer que les plus importants : les systèmes d'automatisation Variocell Uno et Variocell System.
 
Autre mot-clé : les systèmes connectés. En automne, un nouveau module logiciel dans la gamme SmartLine permettra la connexion horizontale des processus de production et de surveiller, analyser et commander tous les centres d'usinage, modules d'automatisation et robots à partir d'un point unique. « À AMB, nous présenterons d'autres composants système qui faciliteront aux constructeurs entre autres la maintenance planifiée et les réparations ciblées et d'éviter ainsi les pertes de productivité », explique Claus Eppler, directeur de la recherche et du développement chez Chiron.
 
La situation chez Heller est similaire. L'industrie automobile représente environ 60 pour cent du CA du groupe, des voitures de tourisme et des véhicules utilitaires aux machines agricoles et de chantier. Selon le COO Manfred Maier, la demande porte sur des solutions de fabrication complètes, par exemple pour l'usinage de blocs-moteurs et de culasses, de vilebrequins et d'arbres à cames, de composants de transmission et du châssis. Mais ses centres d'usinage horizontaux et cinq axes pour le fraisage et le tournage-fraisage s'appliquent aussi à d'autres secteurs tels que les constructions mécaniques générales, l'hydraulique et la pneumatique, l'aérospatiale, la technologie énergétique, l'industrie pétrolière et gazière et aussi les façonniers.
 
Le catalogue du constructeur japonais Yamazaki Mazak répond à un large éventail de besoins. En présentant des concepts de machines plus achevés, Mazak s'adapte aux tendances actuelles telles qu'une plus grande diversité des pièces, des lots de plus en plus petits, des pièces de plus en plus complexes et des matériaux qui sont souvent difficiles à usiner. Par exemple, les machines multifonctions des gammes Integrex et Variaxis de Mazak permettent d'usiner des pièces très complexes en seulement une ou deux positions de serrage. La gamme Vortex avec la commande simultanée cinq axes et l'usinage de haute précision avec une broche pivotante performante s'adresse spécifiquement au secteur de l'énergie.
D'expérience, le constructeur de machines suisse Starrag, comptant plusieurs filiales en Allemagne, sait que notamment l'industrie automobile réclame des solutions « sur mesure et sans fioritures », confie le directeur général Marcus Otto. Starrag répond à ce besoin en proposant la configurabilité de ses produits spécifique au client.
 
La situation se présente sous un jour différent dans les secteurs de la sous-traitance, de la construction mécanique, et l'industrie de transformation des métaux. C'est le terrain de prédilection des centres d'usinage ultraflexibles de la gamme Heckert car ils permettent de réaliser plusieurs processus de fabrication sur une seule machine. Les tendances évoluent également. Ainsi, M. Otto constate que par exemple dans la fabrication de moules les clients délaissent les machines à broches verticales pour des configurations à usinage horizontal en raison de la meilleure chute des copeaux.
 
Schiess est le spécialiste des machines grand format jusqu'au « XXL ». Là aussi, l'automatisation, la maintenance préventive et la réduction du temps fixe sont les thèmes dominants, indique Alain Reynvoet, directeur des ventes. Ses machines sont particulièrement demandées dans les secteurs de l'énergie, du transport et dans l'aérospatiale. Dans la perspective de Schiess, la maintenance préventive est la première étape sur la voie de l'industrie 4.0 et « d'autres concepts à ce sujet seront présentés lors d'AMB ».
 
Dispositifs de serrage et de préhension intelligents
 
Les exigences posées aux équipementiers tels que les fabricants de dispositifs de serrage sont moins spécifiques au secteur. Jürgen Förster, cadre dirigeant chez le spécialiste du bridage AMF Andreas Maier, explique : « La réduction des lots avec une augmentation simultanée du nombre de variantes est un phénomène que nous observons depuis longtemps et qui touche chaque branche d'activité importante pour nous ». En conséquence, les systèmes de bridage doivent également devenir plus flexibles afin de contenir le temps fixe et les temps morts. « Avec nos solutions de bridage, nous permettons à nos clients de s'adapter à des processus de fabrication modifiés à court terme », précise J. Förster.
 
Une autre tendance concerne les composants intelligents, par exemple le mandrin intelligent tel que celui du fabricant Hainbuch avec le TOPlus IQ. « Il peut mesurer électroniquement la force de serrage, le diamètre de serrage au 100ème près et la géométrie d'appui de la pièce en temps réel et envoyer ces données à la commande CNC », explique Stefan Nitsche, directeur de la gestion des produits. Mais les constructeurs font encore plus fort. Par exemple, le système de serrage du futur compense automatiquement les faux ronds de la pièce à l'aide d'actionneurs sans écraser la pièce ou créer une instabilité.
Avec 11 000 composants standard, Schunk propose l'un des plus grands assortiments de produits du monde pour la préhension et le serrage. Markus Kleiner, COO et gérant du site de Mengen, a identifié plusieurs tendances : « Alors que les dispositifs de serrage légers tels que le mandrin de tour léger sont particulièrement demandés pour les tours et les centres de fraisage/tournage, des solutions particulièrement rigides sont demandées notamment pour les systèmes à référence à point zéro ». À AMB, Schunk présentera entre autres le module à palette à changement rapide électromécanique Vero-S NSE-E mini 90. Ce module de bridage au point zéro positionne et serre les pièces, composants et palettes en moins d'une seconde avec une précision de répétabilité inférieure à 0,005 millimètres. Le point commun à tous les systèmes est l'optimisation du temps d'installation et donc l'utilisation capacitaire maximale des machines. Pour M. Kleiner : « Dans les concepts modernes, il n'y a pratiquement plus de temps d’arrêt machine à cause de la préparation ». De plus, il insiste sur le fait que les dispositifs de serrage et les systèmes de préhension deviendraient de plus en plus intelligents. Grâce à des capteurs appropriés, les dispositifs de serrage seraient bientôt en mesure de surveiller en permanence la force de serrage et, par exemple, d'ajuster automatiquement les paramètres d'usinage en cas de vibrations.
 
Les fabricants d'outils face à des défis variés
 
Reiner Wendt est directeur des ventes pour l'Allemagne du Sud chez le fabricant d'outils de précision Paul Horn. Il indique ne pas encore pouvoir appréhender clairement les effets de l'électromobilité sur son secteur. D'une part, la mobilité électrique pure réduirait selon lui le nombre de composants à usiner; d'autre part, les moteurs hybrides augmenteraient la part de composants à usiner.
Mais ce que les secteurs ont en commun est la tendance « à des matériaux de plus en plus difficiles à usiner avec en même temps des propriétés surfaciques plus exigeantes, des tolérances plus strictes et des composants de plus en plus petits ». Cette évolution exigerait un changement de paradigme total. Des exemples qu'on pourra voir à AMB seraient entre autres le rabotage en tant que technologie de procédés appliquée aux matériaux d'aciérie, le filetage par tourbillonnage avec refroidissement interne et des nouvelles variantes pour les matériaux résistant aux hautes températures.
 
Mapal est traditionnellement fortement représenté dans l'industrie automobile. Andreas Enzenbach, vice-président Marketing et Product Management, voit les enjeux du côté des exigences de la numérisation mais surtout d'un bilan CO2 neutre. Cette dernière conduira dans l'industrie automobile à des moteurs hybrides et des véhicules tout-électriques… et à de nouveaux défis. Exemple à l'appui : « L'usinage des carters de moteurs électriques exige une précision maximale en raison des vitesses d'usinage élevées ». A. Enzenbach voit son entreprise en bonne posture à cause de l'usinage intégral des pièces, y compris tous les services liés à l'outillage. « Notre argument de vente unique est avant tout l'usinage de précision des alésages profonds de grand diamètre. Notre solution est l'un des sujets que nous présenterons à AMB ».

A la une

Publié le 13-07-2018 | A la une

UNITED GRINDING Group, un des leaders mondiaux dans la fabrication de machines-outils, a un nouveau propriétaire. La nouvelle structure du capital social se compose d'un des fonds d'investissement organisés stratégiquement par la banque suisse BZ Bank Aktiengesellschaft. La vente du groupe d'entreprises par le groupe technologique Körber a pris effet le 29.06.2018 après l'accord des instances de surveillance compétentes.

Actualités en France et dans le monde

Publié le 12-07-2018 | Actualités en France et dans le monde

L'acquisition du distributeur d'Alphacam renforce la présence de Vero Software en Europe centrale.

Hexagon AB, fournisseur leader mondial de technologies d'information qui améliorent la productivité et de qualité des applications géospatiales et industrielles, a acquis la propriété exclusive de Licom Systems GmbH, un distributeur allemand du logiciel de FAO Alphacam pour l'usinage du bois, du métal et pour la découpe de pierres. La société opèrera au sein de la division Hexagon Manufacturing Intelligence comme unité de Vero Software, concepteur du logiciel Alphacam et d'autres solutions logicielles pour la fabrication.

Publié le 12-07-2018 | Actualités en France et dans le monde

Commandes de machines-outils - léger recul au premier trimestre 2018 (-4,3%)

Coup d’arrêt pour les commandes intérieures (-25,8%). Bien l’extérieur (+7,6%)

Publié le 12-07-2018 | Actualités en France et dans le monde

A l’issue de l’Assemblée générale ordinaire du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS), qui s’est tenue aujourd’hui à Paris, M. Eric Trappier, Président-Directeur Général de Dassault Aviation, a été réélu Président du GIFAS.

Publié le 12-07-2018 | Actualités en France et dans le monde

Une nouvelle étape du futur centre de ressources et d’expertises industrielles de Cluses a récemment été franchie avec le choix de l’identité. Jusqu’ici connu sous le nom de « projet technocentre », le nom ID CENTER a été choisi pour identifier ce lieu emblématique de l’excellence industrielle. 

Produits nouveaux

Publié le 12-07-2018 | Produits nouveaux

Le spécialiste bisontin lance son nouveau site web, intalle un ERP plus puissant et lance une nouvelle gamme de fraises carbure

Publié le 12-07-2018 | Produits nouveaux
 NSK a résolu le problème des défaillances récurrentes des roulements de broches sur quatre centres d’usinage CNC à l’usine d’un important équipementier automobile. Ayant identifié la cause profonde des défaillances, tous les quinze jours, des roulements de broche, l’établissement réalise désormais 32 880 € d’économie par an.
 
Publié le 12-07-2018 | Produits nouveaux

NUM a assisté la société de machines-outils chinoise Original Point Machine Tools (OPMT) en vue de développer un centre d'usinage CNC à huit axes capable de traiter de nombreux types de matériaux, notamment le métal, la céramique, le verre et le carbure cémenté.

Publié le 12-07-2018 | Produits nouveaux

Avec le lancement de sa nouvelle génération de robots SCARA, les TS2, présentés pour la première fois lors du salon Automatica 2018 à Munich, Stäubli Robotics atteint un niveau de performance inégalé. En effet, ces robots 4 axes ont été complétement repensés et utilisent des réducteurs brevetés JCS dans le but d’atteindre des temps de cycle ultra-courts. Leur design hygiénique révolutionnaire offre de nouveaux usages en environnements sensibles.

Salons et conférences

Publié le 12-07-2018 | Salons et conférences

Depuis sa création en 2006, le salon SEPEM Industries (Salon des Services, Equipements, Process et Maintenance) propose à l’ensemble des industriels d’une région spécifique de découvrir des solutions pratiques, innovantes et polyvalentes pour répondre à toutes les problématiques industrielles cœur d’usine : productivité, environnement, sécurité, maintenance, sous-traitance... La 30e édition se tiendra du 25 au 27 septembre prochain à Avignon et sera suivie de 3 autres salons : Douai, Toulouse et Angers.

Publié le 12-07-2018 | Salons et conférences

IMTS 2018 - Le Salon international des technologies de fabrication, rapprochera les gens et l'automatisation - littéralement - avec des expositions mettant en évidence les avantages des robots collaboratifs, ou « cobots ».

Publié le 12-07-2018 | Salons et conférences

Bienvenue dans le monde de l’extrêmement petit ! Engagée dans une dynamique de progrès continu, la microtechnologie ouvre chaque jour de nouvelles portes sur des réalisations qui semblaient jusqu’alors impossibles, voire même inconcevables.

Avec une précision jamais atteinte à ce jour, la plateforme µRobotex, unique en Europe, permet de réaliser des micro-nano objets et systèmes en 3D, dans des dimensions de l’ordre de quelques dizaines de microns. Sur Micronora 2018, elle démontrera comment elle a repoussé les limites de l’assemblage µrobotique en présentant une maison en 3D, à l’extrémité d’une fibre optique clivée de 120µm de diamètre.

Cette prouesse sera observable grâce à un microscope électronique à balayage (MEB) présent pour la première fois sur le zoom du salon.

Publié le 12-07-2018 | Salons et conférences

L'économie tourne à plein régime, les exigences des clients prennent le dessus, la main-d'oeuvre devient une denrée rare. La balle est maintenant dans le camp des fabricants qui sont mobilisés pour relever les défis. AMB, l'exposition internationale de l'usinage des métaux, présente du 18 au 22 septembre des solutions innovantes allant de la mécanique classique à la numérisation pour l'industrie 4.0, notamment pour les secteurs en plein essor tels que l'industrie automobile, la construction mécanique, l'industrie électrique et métallurgique ainsi que pour tous les sous-traitants et équipementiers.

Mentions légales