Newsletter N°13 - Vincent Schramm, directeur général du Symop

Vincent Schramm, directeur général du Symop

Publié le mardi 30 juin 2009 |

1/ En ce milieu d'année, comment se portent la machine-outil mondiale?
En 2008, la consommation apparente mondiale de machines-outils s'est établie à 80,68 milliards de dollars. La Chine est désormais bien accrochée à la première place avec 21% du total, devant l'Allemagne, avec 11% et le japon (9%).

La production mondiale a pour sa part atteint 81,54 milliards de dollars. L'Allemagne et le Japon se partagent la tête du classement avec chacun 18% du total, devant la Chine qui totalise 17% de la production mondiale.
La consommation a progressé de 5,8% et la production de 6,9% par rapport à 2007.

Notons que l'Europe représente presque 45% de la production mondiale en 2008.

2/ Qu'en est-il des Français ?

Avec 1,1 milliard d'euros, la consommation apparente de la France la place à la dixième place mondiale, avec 2% de la consommation totale. Côté production, elle est à la 11ème place mondiale avec également 2% du total. En 2008, la production a d'ailleurs augmenté de 4% à 872 millions d'euros. En revanche, les exports ont chuté de 8,7%, après une très bonne année 2007, tout comme les imports de machines.

Depuis le début de l'année, la situation s'est considérablement dégradée.

3/ quelles sont les prévisions pour l'année 2009 et plus tard? La reprise est-elle encore loin?
Depuis la rentrée 2008, le marché s'est retourné. Le volume des commandes a continué de décroître cette année. La chute est d'une ampleur inédite pour le secteur. Il est cependant important de souligner que la consommation et la production (dans des proportions moindres) de machines dans notre pays n'ont cessé d'augmenter depuis 2003. En outre, il s'agit d'un marché traditionnellement cyclique.

La situation est très détériorée dans l'automobile, qui représente environ un tiers de la consommation annuelle, et plus contrastée dans l'aéronautique. Dans ce domaine, il y a du grain à moudre, nous disent nos adhérents, les carnets de commandes des avionneurs étant bien garnis même si l'industrialisation des nouveaux modèles rencontre quelques difficultés. D'autres secteurs comme le médical, l'énergie et le ferroviaire se portent plutôt bien, mais ils ne représentent chacun que 1 à 2% de la consommation de machines en France. Plus généralement, nombre d'industriels ont reporté leurs décisions d'achat, plus par prudence que par disparition du besoin dans de nombreux de cas.

La tendance n'est naturellement pas bonne pour 2009 mais la reprise, ne serait-ce que technique, est en vue pour 2010. Le Cecimo, Comité européen des constructeurs de machines-outils, a mené une série d'études récemment qui tendent à le montrer.

Plus que jamais, il est important d'anticiper pour saisir les opportunités qui vont nécessairement se présenter pour ceux qui seront prêts.

La crise, c'est avant tout une période de changement, qui met à l'épreuve les capacités d'adaptation des organisations.

En 1929, les premières entreprises à flancher ont été celles qui n'avaient pas les reins solides. Mais il y a eu également une grosse vague de défaillances chez celles qui ne s'étaient pas préparées à la reprise d'activité. La sortie de la présente crise pourrait présenter certaines similitudes. D'où l'importance pour les industriels de se tenir prêts pour le redémarrage de la demande en investissant dans leur outil de production ou en préparant leurs projets dans ce domaine. Leur productivité et donc la compétitivité de leur offre en dépendra fortement.

Nous considérons ainsi que l'EMO de Milan arrivera à point nommé pour permettre aux investisseurs de découvrir toutes les solutions proposées pour plus d'automatisation, de flexibilité, de rapidité, de facilité d'utilisation, de précision et de contrôle de la production.

4/ La rentrée sera marquée par l'EMO de Milan. Comment cela se présente-t-il ?
L'EMO de Hanovre aura lieu du 5 au 10 octobre prochain. Et nous gageons que ce salon sera celui de la reprise. D'ailleurs, nos confrères italiens anticipent une inversion de tendance dès le troisième trimestre de cette année. N'oublions pas non plus que l'Europe consomme plus d'un tiers de la production mondiale chaque année. La demande y est encore importante et les utilisateurs de machines seront certainement intéressés à l'idée de retrouver sur un seul lieu l'ensemble de l'offre mondiale. Car l'EMO est un événement mondial. En outre, il bénéficiera cette année des nouvelles installations de la foire de Milan : un parc de 180000 mètres carrés.

Les organisateurs italiens ont trouvé une formule adéquate pour cette édition. Pour eux, l'acronyme EMO signifiera cette année « Excellent manufacturing opportunities », autrement dit des opportunités d'adopter des moyens de production d'excellence. Et pas question de s'adonner à la sinistrose. D'ailleurs, plus de 1250 exposants ont d'ores et déjà réservé leur stand (l'objectif est à 2000), pour un total de 100000 mètres carrés déjà réservés et l'exposition attend 200000 visiteurs.

5/ l'Italie constitue-t-elle toujours un débouché intéressant pour les Français?

Les machines-outils française et italiennes entretiennent depuis longtemps des liens étroits. L'Italie est notre deuxième fournisseur, derrière l'Allemagne, avec 17% des machines achetées. En 2008, 8,4% de sa production (5,35 milliards d'euros) étaient destinés à l'Hexagone. L'Italie est d'ailleurs le quatrième producteur mondial et le troisième en termes d'exportations et a connu un record l'an dernier à 3,2 milliards de dollars.

La botte est notre troisième client, avec 6% de nos exportations. L'Italie comme la France subit la crise. Sa consommation a régressé de 3,9%, à 3,6 milliards d'euros l'an dernier. Cependant, ses achats de matériels français ont malgré tout progressé de 9% l'an dernier. Ils sont d'ailleurs globalement en progression sur les 6 dernières années.

A la une

Publié le 30-06-2009 | A la une

On nous le répète depuis des années, pour lutter contre la concurrence des pays à bas coût de main d'œuvre, il n'y a qu'une seule solution : externaliser les travaux « rustiques » et se concentrer sur les produits pointus, les phases de finition, bref, sur la Valeur Ajoutée.

Seulement voilà, il y a des moments où cela ne suffit pas. L'usine SKF SVR de Fontenay-le-Comte (Vendée), par exemple, avait entamé sa mutation il y a trois ans déjà, pour passer des roulements standards à des produits associés à plus de Valeur Ajoutée.

Actualités en France et dans le monde

Publié le 30-06-2009 | Actualités en France et dans le monde

FEECS, avec 3 autres centres de formation et d'accompagnement technique (CSTA, DFC et Robotique, en cours de création) viennent de créer IDéCI, pour Institut de Développement des Compétences Industrielles, le premier groupement d'experts conseil en développement de compétences en milieu industriel.

Publié le 30-06-2009 | Actualités en France et dans le monde

Nikon Corporation a lancé une OPA amicale sur Metris, spécialiste des solutions de mesure. Après autorisation des autorités compétentes, le groupe vient donc de lancer son offre le 24 juin, à hauteur de 5,5 euros par action. « Outre la passion commune pour l'innovation, Metris et Nikon ont des portefeuilles produits très complémentaires qui permettront d'élargir le champ d'applications des solutions de métrologie que nous pouvons offrir à nos clients. En termes de base de compétence technologique, la vision de Metris concernant la métrologie optique profitera énormément de la renommée mondiale de Nikon sur son savoir-faire dans le secteur de l'optique », déclare Bart Van Coppenolle, le PDG de Metris.

Publié le 30-06-2009 | Actualités en France et dans le monde

L'énergie solaire photovoltaïque est prête à devenir une ressource majeure et concurrentielle sur le marché de l'électricité en Europe : c'est la conclusion de l'ambitieuse étude menée par l'EPIA (European Photovoltaic Industry Association) en collaboration avec A.T. Kearney, le cabinet-conseil en management stratégique.

Le rapport « SET For 2020 » (www.setfor2020.eu) explore les différents scénarios de déploiement possibles. Dans les conditions actuelles du marché, l'énergie photovoltaïque fournirait entre 4% et 6% des besoins de l'Europe en électricité à l'horizon 2020. Toutefois, si des conditions plus favorables étaient établies par les décideurs européens, les régulateurs et le secteur de l'énergie au sens large, l'électricité photovoltaïque pourrait satisfaire jusqu'à 12% de cette demande, contre... moins de 1% actuellement !

Publié le 30-06-2009 | Actualités en France et dans le monde

Après une révision qui aura duré cinq ans et une transposition en droit national de deux ans, la nouvelle directive Machines entre, in fine, en vigueur le 29 décembre 2009. La FIM est très impliquée dans l'information liée à ce sujet. L'UNM a, de son côté, réalisé l'adaptation des quelque 600 normes harmonisées en lien avec la directive. Le Cetim enfin apporte sa contribution notamment pour l'appropriation des évolutions techniques dans la conception des produits (analyse des risques, intégration des automates et fonctions de sécurité, rédaction de la documentation technique, réception des machines, évaluation de la conformité des équipements, etc.). Une tâche d'autant plus cruciale que le champ d'exigences s'est ouvert avec la mise en exergue des quasi machines pour lesquels un dossier technique particulier est à constituer. Une notice d'assemblage doit également être adressée à l'intégrateur. D'autres précisions concernant notamment la notion d'ergonomie au poste de travail et à la sécurité des systèmes de commande ont également été apportées.

Publié le 30-06-2009 | Actualités en France et dans le monde

Le dernier indice : 40

  • Variation par rapport au mois précédent: 0 %
  • Variation par rapport à l'année précédente: - 60 %
Publié le 30-06-2009 | Actualités en France et dans le monde

Lancée officiellement le 9 juin 2009 à Saint-Etienne une nouvelle ligne de production enrichit l'offre de plates-formes de production en temps partagé du Cetim.

Avec cette nouvelle Unité pilote à dispositif partagé (UPDP) « Adia 7 », les entreprises de découpage accèdent à la nouvelle technologie adiabatique pour la production de pièces épaisses de haute qualité. Pour résumer, il s'agit de découper le métal d'un coup franc et rapide, façon « Bruce Lee », pour que la quantité de chaleur produite n'ait pas le temps d'échanger avec le milieu environnant. Le résultat : une qualité proche de celle du découpage fin pour un coût d'outillage 25% inférieur et un gain de 8% sur la consommation matière.

Publié le 30-06-2009 | Actualités en France et dans le monde

Tom ErixonTom ErixonOrganisation renforcée pour le développement de la branche Sandvik Tooling du groupe Sandvik. Kenneth V. Sundh, actuel Président de Sandvik Coromant a été nommé Vice Président Exécutif de Sandvik Tooling. Dans son nouveau poste, il sera désormais responsable des projets stratégiques internationaux.

Tom Erixon, actuel Président de Sandvik Hard Materials, une division de Sandvik Tooling, a été nommé Président de Sandvik Coromant. Agé de 48 ans, il a occupé des postes de dirigeant au Boston Consulting Group et au sein du Groupe Sandvik.

Ces nouvelles affectations prendront effet au 1er septembre 2009.

Produits nouveaux

Publié le 30-06-2009 | Produits nouveaux

Avec l'arrivée récente des modèles F31, F41, F51 et de la version QF, Bonfiglioli agrandit son offre de moto réducteurs pendulaires de la série F. Ces composants offrent des capacités de transmission de couple de 140 Nm à 14.000 Nm, des puissances transmissibles de 0.17 kW à 125 kW, ainsi que d'importantes possibilités de rapports de réduction (de 6.4/1 à 2099/1).

Publié le 30-06-2009 | Produits nouveaux

Les modules MKK 12-40 de Bosch Rexroth sont des modules linéaires miniatures avec entraînement par vis à billes et les MKR 12-40 utilient un entraînement par courroie crantée et avec guidages à billes intégrés. Configurables sur demande, ils sont constitués d'un corps en profilé aluminium avec des guidages à bille sur rails intégrés. Ils sont disponibles avec vis à billes de 12x2, 12x5 et 12x10 pour une longueur maxi de 1000 mm, supportent des vitesses jusqu'à 1m/s pour une charge dynamique maximum de 3750 N et un effort axial maximum de 3800 N, et sont équipés d'une vis à billes avec écrou pré-chargé qui permet d'éliminer le jeu à l'inversion de sens.

Publié le 30-06-2009 | Produits nouveaux

EarPro Ai d'Auditech est le premier système anti-bruit à filtrer sélectivement deux spectres de bruit par la mise en série de deux filtres ayant des fonctions bien distinctes, l'un, réalisant un filtre passe-bande pour l'émergence de la parole dans le bruit, et l'autre, non-linéaire, exclusivement réservé à l'écrêtage des bruits impulsionnels forts. L'utilisateur est alors protégé des bruits habituels variables, par exemple de 85 à 100 dB dans la journée, mais aussi des bruits impulsionnels forts de plus de 135 dB qui peuvent se présenter. Le système est disponible en deux versions : modèle "EarPro 20 Ai" (sons : 80 > Lex, 8h > 95 dB et 135 dB > Lp, cmax > 137 dB) ou modèle "EarPro 30 Ai" (sons : 95 > Lex, 8h > 105 dp > Lp, cmax > 137 dB), en compact et Agro-Alimentaire.

Publié le 30-06-2009 | Produits nouveaux

Les leviers à came de Kipp  permettent de trouver efficacement la force de serrage correcte afin d'éviter toute destruction ou tout endommagement d'une pièce à usiner. L'opération de serrage est extrêmement simple et rapide puisque aucun autre outil n'est nécessaire. En outre le serrage est effectué sans couple ce qui supprime tout risque supplémentaire de torsion de la pièce La force de serrage obtenue est de 4 à 8 kN.

Publié le 30-06-2009 | Produits nouveaux

Parce que ce qui compte, pour les fraises en bout, c'est le bout, Sandvik Coromant a développé une famille de fraises à têtes amovibles avec accouplement EH, une interface exclusive entre la tête carbure et la queue. Facile à mettre en œuvre et à manipuler, il permet de changer la tête de l'outil en 15 secondes sans avoir à démonter la queue ni à pré-régler l'arête. Par conséquent, les temps morts pour changement d'arête sont plus courts.
La première fraise de cette famille est baptisée CoroMill 316.

Publié le 30-06-2009 | Produits nouveaux

Le spécialiste des solutions technologiques intégrées pour les industries utilisatrices de matériaux souples - textiles, cuir, tissus industriels et composites -, vient de sortir un nouveau découpeur cuir, baptisé CLS Auto, conçu pour accompagner les industriels de l'automobile dans leur recherche d'optimisation de leurs processus industriels.

Ce nouveau modèle fonctionne en processus continu sur un tapis roulant et gère l'ensemble des étapes de production : le chargement d'une peau pré-marquée, le repérage des défauts par scanner, la détection automatique des contours, le calcul de la surface réelle de la peau, le placement automatique des pièces à découper en tenant compte des zones de défauts, la découpe et le tri des pièces à décharger.

Salons et conférences

Publié le 30-06-2009 | Salons et conférences

Industriels, scientifiques, responsables de production, des achats et de la R&D, tous les décideurs européens de la filière des composites ont rendez-vous au Technocampus EMC2 de Nantes du 21 au 24 septembre 2009. Organisée avec le concours de la Région Pays de Loire, cette semaine de portée internationale s'articule sur plusieurs manifestations : inauguration du Technocampus EMC2, convention d'affaires « Composite Meetings »; parcours de visites d'entreprises emblématiques « Découvrir les composites », exposition itinérante « Comprendre les composites » et, enfin, le Forum composites le 24 septembre. Organisé par le Cetim, ce forum est consacré à des rencontres technologiques en deux sessions : « recherche et innovation » et « applications et marchés ».

Plus d'informations sur http://www.compositesweek.com/

Publié le 30-06-2009 | Salons et conférences

La prochaine édition de FIST, organisé par la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin et Strasbourg Evénements se tiendra du 29 septembre au 1er octobre prochain. Elle réunira les acteurs de l'industrie et des services à l'industrie en provenance de France, d'Allemagne, du Luxembourg, de la Belgique et de la Suisse. L'objectif des organisateurs : réunir 250 exposants sur 10 000 m² et accueillir 4000 visiteurs  professionnels, dont 1000 en provenance de l'étranger.

L'exposition comprendra 4 espaces thématiques :

- Environnement et développement durable - Energies nouvelles

- Maintenance industrielle et gestion de production

- Technologie de l'information et de la Communication

- Espace Nouvelles Entreprises

Vu pour vous

Publié le 30-06-2009 | Vu pour vous

Les représentants de l'Ucimu, organisateur de l'EMO de Milan qui se déroulera en octobre prochain, présentaient ils y a quelques jours leur salon aux français, dans les locaux du Symop. L'occasion de faire le point sur le marché avec le directeur général du syndicat français.

Mentions légales